Archives de la catégorie SCIENCE DE SYNTHESE

Couleurs, énergies quantiques et Chromotem


Stage couleurs

Cycle de 13 jours en 2 sessions à Sarlat (Dordogne) – tout public – Non résidentiel

Symbolique des couleurs

Symbolique des couleurs

La Couleur est directement liée aux codes de votre ADN. Elle permet de comprendre l’architecture énergétique sur laquelle se construit la Réalité. Le Chromotem (www.chromotem.com) est un outil qui permet d’évaluer les énergies que vous rencontrez au quotidien. Il représente une cartographie chromique précise de votre architecture personnelle, de votre identité profonde.

Les tensions que vous rencontrez  constituent  la  stricte  émanation des déséquilibres énergétiques existant entre votre véritable nature (codes identitaires – Chromotem), ce que vous en avez compris, et la vision que vous en avez dans votre quotidien. La réintégration globale de vos fréquences personnelles vous permet d’atteindre un état d’équilibre qui vous apporte compréhension, sérénité et accomplissement.

Le cycle « Couleurs, énergies quantiques et Chromotem » est destiné à :

  • Comprendre et intégrer les 13 Fréquences-mère organisant l’énergie sur votre plan de réalité
  • Permettre à chaque participant d’intégrer son propre Chromotem et de comprendre son architecture énergétique, ses caractéristiques et les intégrer par la régulation des anomalies qui ont déséquilibré son système personnel.
  • Replacer l’ensemble de vos fréquences dans un continuum quantique vous permettant ainsi d’accéder à d’autres niveaux de conscience.

Ce cycle n’a pas pour but d’effectuer un travail de développement personnel. Il est destiné à permettre à chacun de prendre conscience de ses éléments constitutifs et de disposer des moyens pour réguler ce que bon lui semble.

Ce travail s’appuie simultanément,  à  raison  d’une  Couleur  par  jour, sur l’étude de votre Chromotem personnel à travers son interprétation par Daniel BRIEZ (créateur de l’outil) et sur l’intégration de chacune des énergies des treize Couleurs-mères.

La compréhension et l’intégration de la Couleur (inscrite dans sa perception quantique) vous permet d’accéder à la mise en place de votre énergie de manifestation dans le strict respect de ce que vous êtes et de vos besoins. A l’issue de ce cycle, toutes les fréquences sont intégrées.

1ère session – 7 jours

du 10 au 16 Mai 2017

POURPRE – ROSE – ROUGE – ORANGE – OR – JAUNE

 

Cette première session porte sur la perception, la connaissance et la gestion des plans physique et émotionnel.

Quelques sujets traités :

  • physique quantique,
  • trajectoire d’évolution,
  • rapport au corps et à la matière (argent, quotidien, travail…),
  • centrage sur soi,
  • intuition,
  • sexualité,
  • codes identitaires,
  • rayonnement,
  • valeur de soi…

2ème session – 6 jours

du 15 au 20 Septembre 2017

VERT – TURQUOISE – BLEU – INDIGO – VIOLET – BLANC

 

 

La deuxième session porte sur la construction des schémas mentaux et les stratégies par lesquelles ils impactent notre réalité quotidienne. La déformation apportée par les systèmes de croyance individuels ou collectifs est étudiée précisément. La compréhension des mécanismes de projection et d’illusion et la construction de l’ego sont au centre de cette session.

Quelques sujets traités :

  • le fonctionnement de l’ego,
  • alignement,
  • pacification du mental,
  •  libération de plan émotionnel,
  • lâcher-prise,
  • élimination des systèmes de croyances et des projections relationnelles,
  • espace personnel,
  • trouver sa place,
  • perception multidimensionnelle.

 

Cette session est également destinée à compléter la mise en fréquence du plan cellulaire et quantique et à définir et intégrer concrètement les codes identitaires qui vous définissent. L’identification et l’appréhension des mécanismes de construction de la trajectoire de vie est au centre de ce travail. Cette perception aboutit à la mise en phase des désirs essentiels avec les évènements du quotidien. Elle permet de mettre en oeuvre la puissance de créativité et d’aimanter à vous les moyens d’action pour la concrétiser.

Quelques sujets traités :

  • perception des lois de création de la Matière,
  • le rapport à la communication,
  • les non-dits,
  • développement des perceptions clairvoyantes et notion de vision  globale,
  • champs  spirituels,
  • perceptions des mondes subtils au quotidien,
  • nature du cheminement de conscience et intégration globale de soi et de nos dimensions.

 

Dates (la participation aux 2 sessions est obligatoire) :
Session 1 – du 10 au 16 Mai 2017,
Session 2 – du 15 au 20 Septembre 2017

Lieu : Centre Culturel et de Congrès de Sarlat, Le Colombier – 24200 Sarlat la Canéda

Prix : Cycle complet 1870€ (1ère session – 995 €, 2ème session – 875 €)

 Inscriptions : 06 42 82 26 02 ou par notre formulaire d’inscription à remplir et nous adresser en cliquant ici, par notre formulaire  de contact en choisissant « stages et formations »

Daniel Briez

Daniel Briez

FORMATEUR :

Daniel BRIEZ, chercheur, auteur et conférencier, enseigne l’énergétique depuis une vingtaine d’années.
Il est considéré comme l’un des experts français de la Lithothérapie et de la Chromothérapie. Importateur de minéraux depuis les années 80, sa démarche personnelle lui a permis de comprendre les schémas directeurs de la construction des réalités ainsi que leur rapport avec la science quantique.
Il est le créateur du Chromotem, du Thème de Cristal.
Il est aussi le créateur-concepteur de la ligne Parfums de Couleur sous la marque portant son nom.

SES OUVRAGES

  • La Science des Chakras, voie initiatique du quotidien , éd. De Mortagne
  • La Guérison spirituelle par les pierres précieuses, éd. De Mortagne
  • Les Anges, éd. De Mortagne
  • Le Thème Angélique, éd. De Mortagne
  • Shamballa, la réconciliation, éd. Monique Ethier
  • Shamballa, le Chemin de l’Initiation, éd. Monique Ethier
  • Manuel d’insertion galactique, éd. Monique Ethier
  • Parfums de Couleur, se soigner par les parfums, éd. Inlay – Cristaux et Santé, éd. Trajectoire

 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan : une mise en image d’une singularité quantique, l’homme


Depuis 1998, mon cheminement personnel m’a amené à explorer à travers des états de conscience modifié d’autres niveaux que celui dans lequel nous évoluons : l’espace-temps linéaire (celui de l’horloge), vision communément admise par la quasi totalité de l’Humanité.

Ces voyages m’ont permis d’accéder à différents niveaux d’information et « d’observer », ou plutôt je devrais dire de « ressentir » différents espace-temps, mais surtout de vivre corporellement la discontinuité des temps et des espaces telle qu’Einstein l’a démontré.

Je viens de voir le film « Interstellar » qui m’a vraiment interpellé. Le réalisateur, Christopher Nolan (Inception, The Dark Knight) a su, pour la première fois dans l’histoire du cinéma, mettre en image le concept de temps discontinus. Il a su intégrer visuellement dans son film la notion « d’espace intersticiel », qui, sur le plan Matière, est la seule notion qui permette de comprendre pourquoi l’homme constituant la focalisation d’une discontinuité d’espace-temps éprouve néanmoins la sensation d’être vivant dans une continuité de temps comprenant un passé, un présent et des futurs.

Le message de ce film est que le lien reliant ces discontinuités n’est qu’une seule énergie : l’Amour. Je pense avoir l’occasion de revenir de multiples fois sur cette notion. Mais, je ne possède pas de mots assez amples pour remercier ce réalisateur qui m’a permis de comprendre le lien qui existe entre le Quantique et l’Amour.

Je ne saurais trop conseiller à chacun de voir et revoir ce film et je serais heureux de partager vos points de vue.

Amour et Lumière

Daniel

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan 

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan 

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan 

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan 

INSTERSTELLAR, de Christopher Nolan

à lire en complément dans Télérama : 

Christopher Nolan raconte en BD un chapitre manquant d’“Interstellar” 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Commentaires

STAGE UNIVERS DIMENSIONNELS ET QUANTIQUES


Stage de 2 jours à Paris 12è – ouvert à tous

SAMEDI 13 et DIMANCHE 14 DECEMBRE 2014

STAGE UNIVERS DIMENSIONNELS ET QUANTIQUES

STAGE UNIVERS DIMENSIONNELS ET QUANTIQUES

LES UNIVERS DIMENSIONNELS ET QUANTIQUES, comment les intégrer, sur le plan énergétique, dans sa réalité quotidienne.
Ce stage sera donné en CANALISATION CONSCIENTE par Daniel Briez, auteur du « Manuel d’Insertion Galactique », Éditions Monique Ethier, et de « Cristaux et Quantique », Éditions Guy Trédaniel (ouvrages à retrouver sur http://daniel-briez.com/ ) et instructeur des stages « Merkabah »

Depuis janvier 2013, nous assistons à un phénomène énergétique unique dans l’histoire de l’Humanité : l’intégration dans notre champ de réalité terrestre des plans multidimensionnels et galactiques. Cette insertion, ayant pour conséquence le raccourcissement puis la suppression de la Loi de cause à effets. Cela n’est pas sans provoquer dans le meilleur des cas de fortes pressions énergétiques, dans les cas les plus difficiles des collisions de trajectoire nous amenant à profondément réviser notre structure de vie personnelle.

Le stage vous permettra de comprendre l’incidence et les conséquences de ces flux dans votre quotidien. Il vous donnera, au moyen d’exercices pratiques, la possibilité d’initier l’intégration de ces nouveaux champs énergétiques dans votre vie personnelle afin d’intégrer, en conscience, les différents mécanismes multidimensionnels.

CONTACT RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

mail : harmonieetconscience888@orange.fr
Tel : 06 74 50 62 68

LIEU:

A R T I C – Salle Mondrian
40 rue de Paradis
75010 Paris
>métro : Poissonnière – ligne 7 – Bus : 32 – arrêt Hauteville
Bâtiment C au Fond de la cour, rez de chaussez, porte à droite de l’ascenseur

Le code vous sera communiqué dès votre inscription au 06 74 50 62 68

 

Daniel Briez

Daniel Briez

FORMATEUR :

Daniel BRIEZ, chercheur, auteur et conférencier, enseigne l’énergétique depuis une vingtaine d’années.
Il est considéré comme l’un des experts français de la Lithothérapie et de la Chromothérapie. Importateur de minéraux depuis les années 80, sa démarche personnelle lui a permis de comprendre les schémas directeurs de la construction des réalités ainsi que leur rapport avec la science quantique.
Il est le créateur du Chromotem, du Thème de Cristal.
Il est aussi le créateur-concepteur de la ligne Parfums de Couleur sous la marque portant son nom.

SES OUVRAGES

  • La Science des Chakras, voie initiatique du quotidien , éd. De Mortagne
  • La Guérison spirituelle par les pierres précieuses, éd. De Mortagne
  • Les Anges, éd. De Mortagne
  • Le Thème Angélique, éd. De Mortagne
  • Shamballa, la réconciliation, éd. Monique Ethier
  • Shamballa, le Chemin de l’Initiation, éd. Monique Ethier
  • Manuel d’insertion galactique, éd. Monique Ethier
  • Parfums de Couleur, se soigner par les parfums, éd. Inlay – Cristaux et Santé, éd. Trajectoire

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

LES UNIVERS DIMENSIONNELS ET QUANTIQUES


VENDREDI 12 DECEMBRE 2014 à 20:00

LES UNIVERS DIMENSIONNELS ET QUANTIQUES

LES UNIVERS DIMENSIONNELS ET QUANTIQUES

LES UNIVERS DIMENSIONNELS ET QUANTIQUES, comment les intégrer, sur le plan énergétique, dans sa réalité quotidienne.

Cette conférence et le stage qui suivra seront donnés en CANALISATION CONSCIENTE par Daniel Briez, auteur du « Manuel d’Insertion Galactique », Éditions Monique Ethier, et de « Cristaux et Quantique », Éditions Guy Trédaniel (ouvrages à retrouver sur http://daniel-briez.com/ ) et instructeur des stages « Merkabah »

Depuis janvier 2013, nous assistons à un phénomène énergétique unique dans l’histoire de l’Humanité : l’intégration dans notre champ de réalité terrestre des plans multidimensionnels et galactiques. Cette insertion, ayant pour conséquence le raccourcissement puis la suppression de la Loi de cause à effets. Cela n’est pas sans provoquer dans le meilleur des cas de fortes pressions énergétiques, dans les cas les plus difficiles des collisions de trajectoire nous amenant à profondément réviser notre structure de vie personnelle.

Cette conférence est destinée à vous introduire à la compréhension de ces énergies et surtout à localiser l’impact de ces flux dans votre vie quotidienne et la façon dont ils orientent votre trajectoire vers la mise en place d’un profil conforme à vos codes identitaires.

Le stage vous permettra de comprendre l’incidence et les conséquences de ces flux dans votre quotidien. Il vous donnera, au moyen d’exercices pratiques, la possibilité d’initier l’intégration de ces nouveaux champs énergétiques dans votre vie personnelle afin d’intégrer, en conscience, les différents mécanismes multidimensionnels.

CONTACT RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

mail : harmonieetconscience888@orange.fr
Tel : 06 74 50 62 68

Lire la suite »

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Commentaires

STAGE ACTIVATION DE LA MERKABAH


Cycle de 10 jours en deux sessions, à Sarlat (Dordogne) – ouvert à tous

MERKABAH

DATES :

Session 1 – du 3 au 7 décembre 2014
Session 2 – du 1 au 5 avril 2015

PRESENTATION :

N’empruntant rien aux théories circulant sur la Merkabah, l’espace-temps que constitue ce stage ouvre à la reconnexion avec la globalité multidimensionnelle de vos codes et vous permet d’accéder à une mutation instantanée de vos différents champs de conscience. Les « connaissances » sur ce sujet importent peu. Les fréquences vibratoires liées à la Merkabah sont inscrites sur le plan cellulaire dès la naissance, présentes et vivantes au sein de votre corps.

L’activation des champs merkabiques modifient fondamentalement les périmètres de conscience et les systèmes de croyance qu’ils émettent. Ceci permet une intégration de ces champs de perception personnels inégalée.

Par le jeu de la résonance, l’expérience du stage vous offre l’espace d’éveil à ce qui est déjà inscrit en vous. Chaque participant est « légitime ». L’envie et l’appel à la participation de ce type de stage est toujours juste et ne relève pas du hasard. Lorsqu’il s’agit d’un mécanisme aussi fondamental que la Merkabah, c’est l’expérience qui trame la « connaissance ».

Les supports énergétiques que sont les Cristaux et les Couleurs, à travers le Thème de Cristal et le Chromotem personnels, serviront de trame à cette intégration.

CONTACT, RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS :

Wydiane : 06 42 82 26 02 ou par notre formulaire d’inscription à remplir et nous adresser en cliquant ici, http://www.cristaux-sante.com/docs/bulletin-2014.pdf

LIEU :

Centre Culturel et de Congrès de Sarlat , Le Colombier, 24200 – Sarlat la Canéda

PRIX DU CYCLE :

1380€ (session 1: 690€, session 2 : 690€ (La participation aux 2 sessions est obligatoire)

 

Daniel Briez

Daniel Briez

FORMATEUR :

Daniel BRIEZ, chercheur, auteur et conférencier, enseigne l’énergétique depuis une vingtaine d’années.
Il est considéré comme l’un des experts français de la Lithothérapie et de la Chromothérapie. Importateur de minéraux depuis les années 80, sa démarche personnelle lui a permis de comprendre les schémas directeurs de la construction des réalités ainsi que leur rapport avec la science quantique.
Il est le créateur du Chromotem, du Thème de Cristal.
Il est aussi le créateur-concepteur de la ligne Parfums de Couleur sous la marque portant son nom.

SES OUVRAGES

  • La Science des Chakras, voie initiatique du quotidien , éd. De Mortagne
  • La Guérison spirituelle par les pierres précieuses, éd. De Mortagne
  • Les Anges, éd. De Mortagne
  • Le Thème Angélique, éd. De Mortagne
  • Shamballa, la réconciliation, éd. Monique Ethier
  • Shamballa, le Chemin de l’Initiation, éd. Monique Ethier
  • Manuel d’insertion galactique, éd. Monique Ethier
  • Parfums de Couleur, se soigner par les parfums, éd. Inlay – Cristaux et Santé, éd. Trajectoire

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Stage Thème de cristal


Stage de 7 jours à Sarlat (Dordogne) du 14 au 20 juillet 2014 – ouvert à tous

Le Thème de Cristal est l’outil de calcul des 13 Pierres Personnellescréé par Daniel Briez. Ces Pierres Personnelles constituent l’architecture sur laquelle sont bâties votre personnalité, votre perception du monde et la vision que vous avez de vous-même. Elles déterminent les orientations de votre chemin de vie.

Prolongement logique du stage Cristaux et Santé ( mais indépendant), cette formation est destinée à identifier et  intégrer ses pierres « fondatrices », et à effectuer un travail d’expérimentation avec celles-ci. Dans cette dynamique sont abordées les différentes pratiques thérapeutiques employant les cristaux. Le « Thème de Cristal » peut être utilisé dans un cadre d’accompagnement thérapeutique ou de développement personnel.

Logo du Thème de cristalProgramme :

  • Étude et expérimentation des 33 pierres du référentiel,
  • Etude du calcul de ses pierres personnelles :
    • Pierre de Base – Pierre de Sommet –
    • Pierre de Chemin de Vie – Pierre de transformation
    • Pierre d’Appel – d’individualité –
    • Pierre d’Expression – Pierre d’Essence – Pierre …
  • Travail avec ses Pierres Personnelles
  • Pierres Personnelles en temps qu’outil de développement personnel
  • Interprétation des Thèmes de Cristal
  • Étude de cas
  • Expérimentations pratiques

Ce module de stage est indépendant du stage « Cristaux et Santé ».

Dates : du 14 au 20 Juillet 2014
 

Lieu : Centre Culturel et de Congrès de Sarlat, Le Colombier – 24200 Sarlat la Caneda
 

Prix : 890 €

Inscriptions : Wydiane : 06 42 82 26 02 ou par notre formulaire d’inscription à remplir et nous adresser en cliquant ici, par notre formulaire  de contact en choisissant « stages et formations »

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

STAGE COULEURS, ENERGIES QUANTIQUES et CHROMOTEM


Cycle de 13 jours en 3 sessions à Sarlat (Dordogne) – tout public – Non résidentiel

La Couleur est directement liée aux codes de votre ADN. Elle permet de comprendre l’architecture énergétique sur laquelle se construit votre réalité. Le chromotem est un outil qui permet d’évaluer les énergies que vous rencontrez au quotidien. Il représente une cartographie chromique précise de votre architecture personnelle, de votre identité profonde.

Le cycle Couleurs, énergies quantiques et Chromotem est destiné à :

  • Comprendre et intégrer les 13 Fréquences-mère organisant l’énergie sur votre plan de réalité
  • Permettre à chaque participant d’accéder à son propre Chromotem et donc comprendre son architecture énergétique de naissance, ses caractéristiques et les intégrer par la régulation des anomalies  qui ont déséquilibré son système personnel
  • Replacer l’ensemble de vos fréquences dans un continuum quantique vous permettant ainsi d’accéder à d’autres niveaux de conscience.
COULEUR, ENERGIES QUANTIQUES et CHROMOTEM

COULEUR, ENERGIES QUANTIQUES et CHROMOTEM

Imaginez un arc en ciel, toutes les couleurs du spectre solaire y sont présentes du visible à l’invisible. A l’instant de votre naissance votre arc en ciel personnel est fixé sur vous et vous accompagne tout au long de votre vie.  Le Chromotem est un outil personnel qui s’utilise au quotidien, s’inscrivant dans la lignée des thèmes numérologique, astral,….

 Inscriptions : Wydiane : 06 42 82 26 02 ou par notre formulaire d’inscription à remplir et nous adresser en cliquant ici, par notre formulaire  de contact en choisissant « stages et formations »

Lire la suite »

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Commentaires

Congrès : Découvrir sa vraie nature avec les minéraux, pour rester en équilibre


Le rendez-vous approche !

« Découvrir sa vraie nature avec les minéraux, pour rester en équilibre » par Daniel Briez

A Paris (15è) les 1er-2 Novembre 2013

Le congrès CRISTAUX & SANTÉ 

ouvre ses portes dans moins de trois semaines.

Cet événement est le lieu privilégié pour découvrir et/ou approfondir votre lien avec les cristaux et minéraux. À travers les regards croisés de conférenciers de qualité autour du minéral et de ses possibles, vous serez à même d’aborder les pierres de manière autonome, efficace (et passionnée)! Le congrès CRISTAUX & SANTÉ constitue un véritable espace d’échange. En nous rejoignant, vous aurez accès aux éléments de connaissance et de pratiques vous permettant de bénéficier au quotidien de toute la richesse que les pierres catalysent.

Alors que la sensibilité de chacun prime, aucune connaissance particulière n’est requise: soyez tous les bienvenus !

Repas compris, le prix du congrès est à 195€. 

Pour toute information et/ou inscription, 

n’hésitez pas à joindre Wydiane KHAOUA par téléphone au 06 42 82 26 02 

ou par mail sur wydiane@cristaux-sante.com

Réservez aussi sur www.cristaux-sante.com

Avec notre partenaire médias femininBio : site d’information dédié aux femmes qui souhaitent un mode de vie plus sain et durable pour elles-mêmes, leur famille et la planète.

Logo de féminin bio, partenaire média de notre congrès cristaux et santé

Congrès Cristaux et Santé

réservation sur www.cristaux-sante.com

Programme :

Thématiques:

  • L’équilibre du corps
  • Le thème de cristal
  • Le traitement des métaux lourds
  • Les dangers des ondes électromagnétiques (portable, wifi et 3G)

Planning:

1er Jour :

8h30 : Accueil des participants : Remise du badge d’entrée et du cadeau pour les 100 premiers inscrits au congrès

9h30 : Accueil et présentation de la journée par Daniel Briez

10h30 : L’équilibre du corps et les cristaux par Ryzlaine Ben Abbes

12h00 : Repas et remise de ses pierres personnelles (Thème de cristal)

14h00 : Thème de cristal (1ère partie) Travail sur vos pierres personnelles par Daniel Briez

15h30 : Espace Libre – Découverte des cristaux

16h00 : Thème de cristal (2ème partie) par Daniel Briez

17h30 : Espace Libre – Découverte des cristaux

19h30 : Fin de la 1ère journée

2ème Jour :

9h00 : Accueil des participants, vérification des badges

9h30 : Accueil et présentation de la journée par Daniel Briez

10h00 : Pollution par les métaux lourds et détoxination par les Cristaux de Christophe Girardin Andréani

12h00 : Repas – espace d’échange

14h00 : Les dangers des ondes électromagnétiques et leur traitement par les cristaux

15h30 : Espace Libre – découverte des cristaux

16h00 : Conclusion du congrès par Daniel Briez

18h30 : Fin du Congrès

Pour plus d’informations vous pouvez contacter Wydiane par téléphone : contact Wydiane : 06 42 82 26 02 – formations@cristaux-sante.com

Informations pratiques :

Paris

1er-2 Novembre 2013

Forum Grenelle – 5 rue de la croix Nivert

75015 Paris

Parking à 100m – Station de taxis à 50 m

RER C – Métro Cambronne – La Motte Piquet Grenelle

Bus 80 et 49

Inscriptions :

TARIF PRIVILEGE jusqu’au 30 juin : 145 €

A partir du 1er Juillet 195 €*

*Prix TTC par personne comprenant l’accès aux conférences et les deux repas de midi (hors frais de transport et d’hébergement)

Pour plus d’informations vous pouvez contacter Wydiane par téléphone : contact Wydiane : 06 42 82 26 02 – formations@cristaux-sante.com

Conférenciers

DANIEL BRIEZ

Photo portrait de Daniel BriezExpert en lithothérapie

https://danielbriezblog.wordpress.com

Autodidacte, Daniel Briez a su capitaliser ses expériences pour les faire partager au plus grand nombre, à travers vingt ans de recherches sur la résonance vibratoire et la médecine quantique. Auteur de 12 ouvrages, conférencier, expert en lithothérapie et chercheur dans les médecines quantiques, il a su ouvrir de nouvelles perspectives dans la recherche énergétique, avec le soutien d’outils tels que la couleur et les cristaux.

CHRISTOPHE GIRARDIN ANDRÉANI

Photo portrait de Christophe Girardin AndreaniChirurgien dentiste, chercheur en phytothérapie

http://phytocorsa.over-blog.com

Chirurgien dentiste diplomé de la faculté de chirurgie dentaire de Nancy  et de la faculté de médecine de Lyon. Ce chercheur en phytothérapie, médecine énergétique, médecine environnementale et ethnomédecine, enseigne à l’école de santé holistique de Bruxelles et coordonne le dossier “médecine environnementale” et “système qualité” dans le cadre du projet Européen REFORMED (Reconnaissance et Enseignement des Médecines alternatives et Traditionnelles).

RYZLAINE BEN ABBES

Photo portrait de Ryzlaine Ben AbbesMédecin acupuncteur-chromothérapeute

Passionnée par l’humain et les mystères de son fonctionnement, sa pratique thérapeutique s’est orientée vers l’intégration des différents aspects de l’être. L’établissement de liens entre la médecine conventionnelle, la médecine chinoise et énergétique ainsi que la psychologie sont au coeur de sa vision de la médecine moderne. Sa pratique est soutenue par des outils d’information plus que “d’intervention” : la parole mais aussi la couleur et les cristaux.

Pour plus d’informations vous pouvez contacter Wydiane par téléphone : contact Wydiane : 06 42 82 26 02 – formations@cristaux-sante.com

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 commentaire

2013 UN NOUVEAU COMMENCEMENT


Je ne reviendrais pas sur l’énergie de 2012 qui a fait l’objet de plusieurs articles de ma part. Sur ce point, un simple témoignage personnel. Nous avons pu sentir, moi-même et les membres de mon entourage, une profonde mutation cellulaire qui s’est traduite par des coups de fièvre, des rhumes passagers et surtout une énorme fatigue, comme si nous avions eu des mois d’insomnies consécutives. Cette charge est en train de disparaître, surtout pour les personnes qui se sont préparées à cette mutation. 

 Tournons-nous maintenant vers les temps à venir.

Opale noire d'Australie, ®photo Serge Briez - Cristaux-sante

Opale noire d’Australie, ®photo Serge Briez – Cristaux-sante

Les temps à venir seront marqués par une nécessité absolue de faire concorder nos fréquences énergétiques personnelles avec les situations, les structures et les événements que nous impulsons. La non-concordance énergétique se traduira sans délai par une « explosion » (structure et/ou événements).

Par ailleurs, nous allons bénéficier à partir du mois d’Avril 2013, d’une poussée énergétique comme nous n’en avons jamais connu. Elle favorisera grandement l’émergence de nouveaux champs de conscience, mais aussi la réalisation de nouveaux projets qui pouvaient être latents depuis plusieurs années. 

 L’heure est donc à la créativité. Nous vous laissez pas endormir par les « flons-flons » pessimistes véhiculés par les médias et les pouvoirs publics. Utilisez la période de janvier à mars pour terminer la conception de vos projets et allez de l’avant.

Tout est à inventer. Nous allons découvrir dans les dix prochaines années bien plus que nous avons découvert en deux mille ans.

Alors, une belle année à tous et merci pour votre fidélité.

Amour et Lumière 

Daniel 

, , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

21 décembre 2012 Passage à une Nouvelle Terre


Passage de 3 jours à Sarlat (Dordogne) – Ouvert à tous les passionnés de Conscience

Le Passage du 21 Décembre 2012 permet à la planète d’abandonner définitivement ses anciens référentiels de pouvoir et de manipulation, tant sur les plans économiques que religieux ou philosophiques. L’abolition et la dissolution de tous les systèmes de croyance de l’ancienne Ère ouvre une perspective de créativité comme l’Humanité n’en avait plus connu depuis 25 000 ans. Il est la date d’un changement de paradigme de conscience apportant la dissolution de la Loi de cause à effet.

PASSAGE À UNE TERRE NOUVELLE, 21 Décembre 2012,® photo Serge BRIEZ, Pyramide du Louvre Paris

PASSAGE À UNE TERRE NOUVELLE, 21 Décembre 2012,® photo Serge BRIEZ, Pyramide du Louvre Paris

Nous vous proposons d’effectuer ce passage en unité de Conscience avec les groupes se réunissant sur la planète. Vous pourrez ainsi découvrir le fonctionnement de ces nouveaux paradigmes et dissoudre les dernières accroches des systèmes de croyance qui peuvent encore subsister sur le plan énergétique.

Ce passage se fera en trois jours durant lesquels nous réaliserons ensemble ce passage vers une Ère nouvelle. Nous poserons ainsi les prémices de la Nouvelle Terre. Différents outils quantiques seront utilisés pour vous aider dans ce travail (couleurs, cristaux, sons, etc.).

 

Dates : du 20 au 22 Décembre 2012

Lieu : Centre Culturel et de Congrès de Sarlat, « Le Colombier », 24200 Sarlat la Caneda

Prix : 290

Inscriptions, conseil ou informations :

Wydiane 06 42 82 26 02 – formations@cristaux-sante.com 

IMPORTANT : il nous est demandé de réunir un groupe important afin que ce travail énergétique accompagne le collectif dans son passage planétaire. Nous vous demandons de vous inscrire dès votre prise de décision afin de nous aider à mieux organiser cet évènement .

, , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

LES TECHNIQUES DE LA MERKABHA


Depuis une dizaine d’années, le mot « Merkabha » est devenu à la mode, au même titre que le mot « quantique ». Le problème est que bien de fausses idées sont véhiculées sur le sujet et qu’il est difficile de se faire une idée sur la réalité de ce concept. Cela est d’autant plus difficile que les exemples concrets d’activation de la Merkabha ne sont pas légions et procèdent plutôt du domaine de la croyance ou de la légende.

Mais qu’est-ce que la Merkabha ?

Le mot Merkabha est composé des racines égyptiennes suivantes : Mer (l’esprit), Ka (le double ou l’âme), et Bha (le corps). Il désigne dans la Tradition hébraïque le Char ou Corps de Lumière. Dans le nouveau Testament, il est le Corps d’Ascension.

lever de soleil au Mont Moïse, Massif du Sinaï, ©Photo Guylène Briez

lever de soleil au Mont Moïse, Massif du Sinaï, ©Photo Guylène Briez

Cette symbolisation correspond à une observation physique d’un corps humain qui accélère sa vitesse de rotation cellulaire jusqu’à des fréquences qui lui permettent de se dématérialiser pour se rematérialiser ensuite dans un autre lieu physique (on parle en science fiction de « téléportation »). Il est vrai que l’exemple le plus connu, même si les témoignages directs sont sujet à caution, est celui de l’Ascension du Christ, ou de la dématérialisation de certains Rimpotché tibétains.

Par cet article, je souhaiterais vous donner ma perception de ce processus. Comme pour chacun de mes textes, il n’engage que ma responsabilité et constitue une piste que je soumets à votre réflexion.

Dans mon expérience, le corps merkabhique est effectivement un corps d’élévation luminique créé par l’accélération de la vitesse de rotation du plan cellulaire. Le liquide cellulaire possède un sens de rotation qui est le même que celui du magma de notre planète. Sa rotation crée une force centrifuge qui est à la base du nettoyage cellulaire quotidien. C’est sur ce mécanisme que repose la détoxination du corps et l’apport d’éléments nutritifs dans la cellule. Ordinairement, cette rotation est lente mais elle peut être accélérée en utilisant certains états de conscience modifiée.

Les Techniques Merkabhiques sont un ensemble d’exercices et de techniques reposant sur l’utilisation de fréquences vibratoires (sons, couleurs, fragrances, cristaux) employées pour accélérer la vitesse de rotation cellulaire. A l’obtention du seuil critique, se produit une « réactivation » des codes merkabhiques internes. Chaque être humain possède ces codes qui lui permettent, lorsqu’il atteint le niveau de conscience requis, de retrouver sa capacité d’utilisation du Corps de Lumière. Ces codes sont uniques, individuels et non transmissibles. Ils sont aussi intimes que le génome. En d’autres termes, j’estime que lorsque l’on prône la possibilité d’utilisation d’une méthode globale d’activation applicable à tout le monde, on véhicule une vision partielle et incomplète du processus requis pour obtenir des résultats tangibles.

Quelles sont les facteurs qui oblitèrent les codes merkabhiques et les empêchent de s’activer ?

 Les principaux facteurs oblitérant l’activation de la Merkabha sont constitués des multiples couches de croyance qui ont été imprimées dans le corps humain, au fil des millénaires, par l’éducation, les différents incidents de vie et les multiples chocs accumulés. Ces empreintes engramment la fréquence d’élévation et l’embourbe dans des fréquences densifiées qui n’ont plus de connexion avec notre fréquence d’origine.

 Dans ma perception, il est clair que l’humain ne « descend » pas du singe. Nous cherchons depuis longtemps le « chaînon manquant », et nous ne sommes pas près de le découvrir, car il n’a jamais existé. L’Homme vient des étoiles. Il est arrivé sur la planète au moyen de son Corps de Lumière et possède toujours la mémoire de ses Codes d’Ascension.

Comment réactiver ces codes ?

Comme l’étymologie du mot Merkabha l’indique, le Corps de Lumière correspond à la catalysation des codes stellaires (Mer), des codes animiques (Ka) et des codes cellulaires et génétiques (Bha). La dissolution des systèmes de croyance constitue le point de départ de cette activation. Il est quasiment impossible de localiser toutes les croyances que nous portons sur le plan cellulaire. Aussi est-il nécessaire d’utiliser des moyens qui dissolvent les automatismes créés par les systèmes de croyance afin de restituer au corps sa dimension première et lui permettre ainsi de relancer la configuration énergétique qui permet d’entrer en conscience de l’alignement requis pour activer la Merkabha.

Depuis 1998, j’ai animé trois sessions de formation sur ce sujet. Il s’est écoulé cinq à six années entre chaque étape, me laissant un temps de maturation et permettant à de nouvelles fréquences et de nouveaux champs de conscience de s’incarner sur le plan terrestre. A mon sens, il n’est pas possible de faire de ce sujet un « fonds de commerce ». Il n’est qu’à répondre à cette impulsion « venue d’ailleurs » donnant l’impérieuse nécessité de matérialiser de nouveaux champs de conscience.

En cette année de mutation planétaire, le stage « Techniques de la Merkabha » s’inscrit dans cette perception, année où notre transition s’avère impérieuse. Les états de conscience modifiée constituent un des moyens privilégiés pour accéder à des niveaux informatifs dégagés des limites du mental. J’utiliserai ce moyen afin de condenser l’information par le Verbe et apporter à chacun des participants de nouvelles fréquences informatives.

Je ne pense pas que le groupe aboutira à une activation effective de la Merkabha au dernier jour du stage, mais il contribuera à « nettoyer » le terrain collectif et surtout à déblayer des champs parasitaires qui oblitèrent depuis trop longtemps la vision de chacun.

Je vous convie donc à ce magnifique voyage dans la Conscience Universelle que j’aurais le plaisir de vivre avec ceux d’entre vous qui choisiront de se joindre à ce travail.

Sarlat, le 13 Mars 2012

 PS L’intégration de la Merkabha porte sur l’intégration du 12 qui introduit au 13.     

LES TECHNIQUES DE LA MERKABHA

Stage de 4 jours à Sarlat (Dordogne) – tout public – non résidentiel

du 19 au 22 avril 2012 (490€)

Ce stage constitue une introduction aux techniques de perception, de développement et de mise en place des Techniques de la Merkabha. Sans rapport avec les travaux de Drunvalo Melchisédech, ce stage constitue une approche novatrice et délibérément originale pour dissoudre les barrières à l’activation du « Véhicule de Lumière ». Il introduit à l’énergie des Maîtres Ascensionnés et permet de comprendre sur quelles bases les Maîtres ont construit leur Ascension.

Quelques uns des sujets abordés :

  • évaluation des systèmes de croyance

  • bases techniques des niveaux luminiques

  • introduction à la Science de Synthèse

  • perception et voyages dimensionnels

  • expérimentation des outils multidimensionnels

  • etc.

Dates : du 19 au 22 avril 2012

Lieu : Sarlat (Dordogne)

Prix : 490 €  (Remise de 30% pour les personnes participant au cycle « La Science des Couleurs »)

Inscriptions : Wydiane 06 42 82 26 02  – formations@cristaux-sante.com

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

LA SCIENCE DES COULEURS


Les croyances construisent, sur le plan énergétique cellulaire, des automates inconscients qui altèrent gravement la dimension quantique de l’homme, aboutissant à une perte de connexion avec lui-même et son environnement. Les peurs, les souffrances psychologiques, morales ou physiques, l’insatisfaction chronique, la pénurie matérielle trouvent toutes leur origine dans ce mécanisme. 

La Couleur constitue le seul moyen connu actuellement pour reconstituer l’être dans sa dimension originelle. Cette dimension est la seule qui puisse établir un équilibre entre les nécessités matérielles du quotidien et notre propre cheminement de conscience. Cet équilibre constitue le point de passage obligatoire à l’établissement d’une vie épanouie et satisfaisante. En réactivant les fréquences du corps sur l’ensemble des niveaux, la Couleur permet de restituer au plan cellulaire ses équilibres naturels et ainsi de le libérer des entraves que constituent les croyances.

Pourquoi la Couleur ?

La Couleur est une fréquence vibratoire et ondulatoire qui agit dans la résonance du corps corpusculaire. Elle entre ainsi en relation avec la cellule et lui restitue sa vibration originelle, fréquence naturelle installée antérieurement à la présence des altérations produites par les différents systèmes de croyance. A noter que les croyances sont présentes à de nombreux niveaux et proviennent de multiples sources: personnelles, familiales et générationelles, éducatives, sociétales, historiques ou collectives. Il est impossible d’en localiser d’une manière exhaustive la totalité. Une tentative d’identification au moyen du mental serait une démarche illusoire et improductive qui ne permettrait pas au corps de se libérer totalement de leurs empreintes.

Pour obtenir une totale libération, le processus ne peut que s’accomplir sur les plans vibratoires et fréquentiels, seuls exempts de l’emprise du mental.

La science des couleurs, photo Daniel Briez ©

La science des couleurs, photo Daniel Briez ©

 

L’emploi de la Couleur permet de dissoudre ces automates énergétiques sans entrer dans la nécessité de les identifier. La perception mentale entre en dernier ressort, au moment de la prise de conscience que génère la libération d’une croyance. C’est un peu comme une bulle d’air qui éclos à la surface de l’eau. Au moment du dégagement de l’automate énergétique parasitaire, nous vivons ce que nous appelons une « prise de conscience ». Cela est le signe du dégagement définitif de cet automate.

La « Science des Couleurs » est un processus vibratoire et énergétique cellulaire. L’utilisation d’outils exempts de croyances (cristaux, sons, parfums de couleur, etc.) permet à la cellule de se souvenir de son programme de base. La mise en contact vibratoire avec des fréquences ne laissant intervenir ni les croyances, ni le mental (elles vibrent simplement), lui permet de se relancer elle-même. A partir de cette relance, la cellule n’a de cesse que de dissoudre tout ce qui ne lui est pas naturel et bénéfique, en d’autres termes, tous les systèmes et toutes les croyances qui parasitent son équilibre naturel.

Le déroulement du cycle de formation « La Science des Couleur » a été construit afin d’intégrer une Couleur par jour, temps d’immersion minimum pour que le corps enregistre et se remémore chaque fréquence. Il nous permet de nous dégager définitivement d’un long, coûteux et douloureux travail de développement. Ainsi est-il possible de se consacrer simplement et sans entraves à l’accomplissement de notre vie, dans tous ses aspects. 

Commentaire personnel :

Il est toujours difficile de parler d’une formation que l’on donne sans être taxé de complaisance avec soi-même ou avoir l’intention d’attirer le lecteur dans ses formations. Je conseille donc au lecteur de lire le paragraphe suivant en s’attachant à son ressenti et d’observer ce qui lui semble juste.

Au fil des années, j’ai mis au point un cycle de 13 jours (scindé en 3 sessions sur une période de six mois) sur « La Science des Couleur ». Il m’a toujours été difficile de définir cette formation, tant elle touche à tous les niveaux d’être et de conscience, aussi bien dans ses aspects physiques et émotionnels que dans l’activation des états de conscience et des états de conscience modifiée. Il n’en est pas moins vrai qu’année après année, j’ai pu observer que le dégagement de l’empreinte des croyances s’opérait de plus en plus rapidement. Probablement cela est-il due, en grande partie, à la formidable évolution de conscience à laquelle nous assistons depuis quatre ou cinq ans. Le vécu que j’ai eu depuis 20 ans dans cette formation me permet de dire que le stagiaire qui vit ce processus durant ces six mois, dégage définitivement l’ensemble de ses croyances conscientes ou inconscientes, ou s’il ne le fait pas totalement, dispose du « mode d’emploi » énergétique de son être pour terminer seul le processus. Cela s’opère en douceur, sans conflit d’ego, sans débordements émotionnels, dans la plus grande simplicité, car le cycle n’est pas un cycle de développement personnel (il ne vient donc pas en opposition avec le mental et l’ego), il se contente de placer l’attention de chacun à un autre niveau (au moyen de tous les outils que nous utilisons), niveau à partir duquel tout se construit et se déconstruit. Il appartient ensuite à chacun de décider du degré de sa mise en oeuvre. Je ne puis donc que convier chacun à participer à cette formation. Gain de temps, gain d’argent, confort de vie, compréhension de soi, insertion dans la réalité universelle et environnementale sont autant de points qui en découlent. 

Arlon, Belgique, le 2 Mars 2012 à 10h42 

STAGE LA SCIENCE DES COULEURS

Cycle de 13 jours à Sarlat (Dordogne) – tout public – Non résidentiel

La perception et les sensations que nous avons des couleurs constituent la « cartographie » de la résonance énergétique de notre être. Cette résonance « aimante » vers nous, les évènements qui construisent notre quotidien. Nous pouvons ainsi diagnostiquer et apprendre à réguler l’ensemble des mécanismes de tension que nous rencontrons. La compréhension et l’intégration de la Couleur nous permet d’accéder aux réponses que nous nous posons sur le sens de notre vie et le chemin que nous avons entrepris. Elle nous permet de comprendre nos comportements, les causes profondes qui prédominent notre quotidien et nous donne les moyens de réguler les aspects inconfortables de notre existence.

Par ailleurs, la Couleur est le seul vecteur connu permettant d’accéder à la multidimensionnalité et pouvant servir de support informationnel aux informations quantiques.

Ce cycle n’est pas un stage de développement personnel mais donne tous les moyens nécessaires pour construire sa démarche personnelle. La connaissance de la Couleur constitue un véritable mode d’emploi de la gestion de notre patrimoine de vie.

Basé sur l’intégration et la compréhension d’une fréquence chromatique par jour, cette formation est construite pour réinitialiser le fonctionnement de chaque couleur dans notre ensemble énergétique et vibratoire, nous permettre de comprendre les « ponts » dont nous disposons pour accéder aux champs de perception quantiques et accéder aux différentes dimensions dans lesquelles nous évoluons simultanément. L’approche est simple, ne demande aucune connaissance particulière, et donne à chacun, dans sa perception, les méthodes et les moyens d’entrer totalement dans la compréhension de lui-même.

A l’issue de cette formation,  l’ensemble des fréquences sont intégrées, les systèmes de croyance et/ou mémoires du passé sont identifiées et/ou dissoutes, le chemin est libre pour accomplir son expérience de vie  sans plus aucune « casserole » attachée à son parcours de vie

1ère session – 4 jours

LE CORPS PHYSIQUE ET EMOTIONNEL

POURPRE – ROUGE – ORANGE – OR

Cette première session pose les connaissances théoriques requises pour comprendre le fonctionnement de la Couleur sur les plans physiologiques, énergétiques et vibratoires. Elle apporte la connaissance et le mode de gestion des plans physique et émotionnel.

Quelques uns des sujets traités :

  • principes de physique quantique, perception de l’espace et du temps
  • comprendre et intégrer le rapport à sa trajectoire d’évolution par rapport au temps et à l’environnement
  • intégrer le rapport à la famille, à l’argent, aux lignées ancestrales et à sa propre histoire
  • acquérir la capacité à se connaitre soi-même
  • se centrer sur soi-même, percevoir la nature de ses codes identitaires et ainsi mieux définir ses besoins
  • gérer la relation que nous établissons avec le monde professionnel, la prospérité et les évènements qui y sont liés.

Dates : du 6 au 9 Avril 2012

Lieu : SARLAT (Dordogne), Inscriptions et informations : Wydiane 06 42 82 26 02

2ème session – 4 jours

LE CORPS MENTAL

JAUNE – VERT – ROSE –TURQUOISE

Cette session permet de comprendre et d’intégrer la façon dont notre plan mental commande notre quotidien. Elle apporte la compréhension des mécanismes de projection et d’illusion qui amènent souvent à définir des objectifs de vie ne correspondant pas à nos aspirations profondes. Elle permet de percevoir la notion d’espace individuel et donne les moyens de le gérer. Elle permet de se placer dans l’instant présent et permet de redéfinir et de mieux positionner notre rapport à l’ego et ainsi définir nos objectifs de vie.

Quelques uns des sujets traités :

  • compréhension de la nature de l’ego et du mental et alignement sur ces énergies dans le rapport à la vie
  • gestion et intégration du lâcher prise
  • évaluation et élimination des systèmes projectifs, des états d’addiction émotionnelle ou physiologique
  • rapport à l’amour et gestion de l’affectif, gestion de la place et de l’espace personnel
  • accession à la perception multidimensionnelle
  • organisation générale du système de vie, pacification du plan mental
  • mise au service des besoins les plus essentiels et de la capacité de créativité et optimisation du plan mental.

Dates : du 3 au 6 mai 2012

Lieu : SARLAT (Dordogne), Inscriptions et informations : Wydiane 06 42 82 26 02

3ème session – 5 jours

LE CORPS SPIRITUEL ET CONCEPTUEL

BLEU –INDIGO – VIOLET –BLANC – ARGENT

Cette session permet de comprendre et d’intégrer concrètement les aspirations qui naissent en nous. Elle nous permet de les identifier, d’appréhender les mécanismes de construction de la trajectoire de vie et ainsi de mettre en phase les désirs essentiels et la création des évènements du quotidien. Elle nous permet d’appréhender les principales lois de la création de la matière et de les mettre concrètement en œuvre. Elle permet de prendre conscience de la puissance de créativité et de l’utiliser.

Quelques uns des sujets traités :

  • perception des lois de création de la Matière
  • gestion de la parole, du silence et des non-dits
  • perception à long et moyen terme et développement de la vision personnelle et de la clairvoyance
  • identification et gestion des mécanismes de médiumnité et de channeling
  • perception des champs spirituels et des mondes invisibles
  • connexion au multidimensionnel et intégration de ces données dans le quotidien
  • identification de la nature du cheminement de conscience et définition de sa propre trajectoire.

Dates : du 29 Août au 2 septembre 2012

Lieu : Sarlat (Dordogne)

Prix : 1ère session – 390 €, 2ème session – 390 €, 3ème session – 490 €

Inscriptions et informations : Wydiane 06 42 82 26 02 – formations@cristaux-sante.com

ATTENTION LE CYCLE DOIT ÊTRE FAIT DANS SON INTÉGRALITÉ. LES 3 SESSIONS SONT INDISSOCIABLES

Les personnes ayant antérieurement fait ce cycle bénéficient d’une remise de 50%

Inscriptions et informations : Wydiane 06 42 82 26 02 formations@cristaux-sante.com

, , , , , , , , ,

Poster un commentaire

L’ACCOMPAGNEMENT DU PASSAGE DE LA MORT


Pour être bien compris, cet article doit être associé à la lecture des articles intitulés

– La Mort

– L’enterrement ou la crémation

Tout d’abord, observons le sens étymologique du mot défunt. Défunt provient du mot latin functus qui signifie fonction. Un dé-funt (defunctus) est donc quelqu’un qui est déchargé (dé) de sa fonction (functus). Defunctus signifie en latin celui qui est déchargé, et par extension celui qui a accompli. En d’autres termes, c’est celui qui a accompli sa vie. Il convient donc de l’accompagner pour que le défunt devienne un mort.

Le mot mort est issu de l’ancien égyptien MOUTH qui signifie mutation ou changement d’état. Il possède la même racine que le mot MAAT (Vérité). Chez les Hébreux, il est issu du mot MOTH, racine étymologique des mots mother, mère, mutation, matière.

Autant dire que le mot mort ne porte pas le sens d’une disparition ou d’un anéantissement mais bien celui d’une mutation.

La mort est la naissance à une autre vie, vie de conscience.

Dans l’article intitulé « La Mort », nous avons détaillé le fait que les fonctions cognitives de l’être ne s’interrompaient pas avec l’arrêt des fonctions organiques du corps physique, d’où l’absolue nécessité d’aménager un espace et un temps pour le repos du corps physique afin de lui permettre de réaliser sa séparation avec l’esprit.

Rien ne s'efface jamais, photo Serge Briez©

Rien ne s'efface jamais, photo Serge Briez©

Pour bien comprendre ce mécanisme, il est important de détailler les niveaux par lesquels la cellule (Matière) et l’esprit (Conscience) sont en relation symbiotique.

Il existe deux niveaux symbiotiques entre le corps cellulaire et l’esprit :

– Le niveau conscient

Le niveau conscient est le plus communément appréhender. Toutes les informations vécues dans le quotidien sont enregistrées par la cellule. Dans la perception ordinaire, nous appelons cela mémoires. Nous assimilons souvent la mémoire à une des fonctions du cerveau. Tel n’est pas le cas, en tout premier lieu, la mémoire est cellulaire, pour ensuite, si cela s’avère nécessaire, être mise en forme par le cerveau (que l’on confond souvent, par ailleurs, avec le mental).

Simultanément à la mémorisation cellulaire, l’enregistrement des données s’opère au niveau de l’esprit. Celui-ci, simultanément transfère ces données à une banque de données globale que nous nommerons, par facilité, l’âme. La fonction de l’âme est essentielle. Sans elle, la relation à l’univers de l’être et du corps serait limitée à la seule incarnation présente. Si tel était le cas, cette configuration aurait pour effet de nous amener à répéter pratiquement toujours les mêmes expériences dans chaque incarnation, sans possibilité de créativité et de renouvellement.

A partir du niveau conscient, nous évoluons vers des sphères d’un niveau vibratoire de plus en plus élevé (que nous qualifierons de spirituel), au fur et à mesure de la complémentation des phases de notre expérimentation de la vie quotidienne. Notre cheminement de conscience repose sur la qualité de cette expérimentation sensorielle, sur le niveau de perception que nous en avons et sur la satisfaction des besoins de nos premiers niveaux organiques.

– Le niveau inconscient

Le niveau inconscient est plus difficile à percevoir car il ne repose pas sur le cheminement de conscience que nous observons couramment. Il constitue le mécanisme automatique qui permet de stocker d’innombrables données en attente de traitement par notre conscience.

Ce niveau est essentiel car il permet au corps de réunir toutes les conditions de survie requises pour conserver son intégrité. Il lui permet de traiter la totalité des informations émises par son environnement et de déterminer les données qui peuvent mettre en danger sa survie. C’est à ce niveau que se situe ce que nous nommons l’instinct de conservation.

Dans ce niveau sont enregistrés la moindre de nos conversations, le moindre évènement, les plus infimes fréquences transmises par les étoiles, l’influence des égrégores collectifs, les mouvements de la planète, en fait tout ce qui a une influence , même infinitésimale sur notre survie. C’est ainsi que le corps peut rester vivant, y compris dans des situations extrêmes.

Lors du processus du passage de la mort, ce niveau est fondamental car c’est celui qui contient le plus de données à décrocher et surtout dans lequel se trouvent l’ensemble des liens inconscients avec les membres de notre entourage et tous les êtres que nous avons croisé dans notre vie.

Il est fondamental de comprendre la nature de ces liens. Chaque parole que nous prononçons, la totalité de celles que nous entendons, tous les gestes, tous les regards que nous échangeons subsistent sur le plan énergétique. Rien ne s’efface jamais. Même si ces données n’encombrent pas notre mémoire ou ne sont pas conscientisées, elles demeurent en nous et conserve un lien avec le corps cellulaire de la personne avec laquelle nous avons échangé, même s’il s’agit d’un simple regard fugitif échangé avec un passant trente années auparavant . Ce sont ainsi des milliards de fils énergétiques qui nous lient aux innombrables individus que nous avons croisé de notre vivant.

Lorsque l’esprit se désincruste du corps, ces attaches énergétiques se coupent et l’énergie se transfère en totalité sur celui qui reste vivant. Il s’agit d’un décrochage. Il ne faut pas chercher plus loin l’origine du mécanisme qui est fréquemment décrit au moment d’une NDE concernant la visualisation de toute la vie à rebours.

Que l’interlocuteur soit présent physiquement auprès du corps, qu’il se rappelle les faits ou les mots, que le défunt n’ait été croisé qu’un instant fugitif, cela est la même chose. Ce qui déclenche ces liens est la simple mémorisation inconsciente de ces éléments. 

Ce mécanisme de décrochage est ressenti particulièrement puissamment dans le cas de l’énergie de filiation. Lorsque le père meurt, la totalité de la charge énergétique des ancêtres de la lignée se transfère sur son fils ainé. Si c’est la mère, le transfert s’opère sur la fille ainée. Il peut être extrêmement favorable pour chacun ce transfert se fasse en conscience entre le père et le fils ou la mère et la fille, quelques temps avant le décès, voire quelques années avant. Cela allègera considérablement la personne en fin de vie et permettra à celle qui reste de mieux gérer le transfert. Au moment du décès, le décrochage cellulaire sera d’autant plus fluide.

Nous comprenons donc que les conditions énergétiques dans lesquelles s’inscrit le défunt au moment de sa mort sont essentielles. Chaque perturbation énergétique dans les jours qui suivent le décès sont préjudiciables au décrochage et entraînent pour le défunt des souffrances et perturbent le mécanisme de passage, allant même parfois jusqu’à l’interrompre.

Quelles sont les circonstances qui interrompent le processus de séparation des entités corps et esprit ?

Le regret. Le défunt est dans l’obligation d’avoir réglé ses comptes. S’il estime qu’il avait encore quelque chose à faire ou à dire avant de partir, et qu’il n’a pas réunnit les conditions pour que cela se fasse, la sensation d’inacomplissement crée une attache à la forme physique et il est difficile pour le défunt de partir.

L’attachement. Si le défunt est attaché à des biens matériels, à un lieu ou à des êtres, il en est de même que précédemment. De même si l’un ou plusieurs de ses proches ne veulent pas le laisser partir et font preuve d’un attachement excessif (ex : une mère qui perd un de ses enfants ou une femme dont le mari décède).

L’ignorance. S’il est totalement dans l’ignorance des mécanismes de passage, il en est de même.

Le refus des champs spirituels. Un véritable athée, par conviction, attaché à une vision mécaniste et scientiste du monde, se trouve complètement désemparé dans le nouveau plan dans lequel il se retrouve, et le passage ne s’opère pas.

La colère. Si une colère subsiste chez le défunt au moment de son décès, le niveau vibratoire de la colère se situe dans une fréquence trop basse pour permettre le passage.

Les pratiques médiumniques ou spirites. Le processus de rappel des morts au travers de médiums maintient ceux-ci à proximité de la fréquence terrestre (comme une ancre) et ne permet pas leur dégagement

Ces facteurs génèrent des fréquences vibratoires denses qui retardent, voire empêchent la dissociation du corps et de l’esprit. La combinaison de plusieurs facteurs peut créer une véritable prison énergétique créant une impossibilité au défunt de réaliser son passage. Dans ce cas, l’esprit reste emprisonné dans le corps avec la relation sensorielle décrite précédemment.

L’usage de cérémonies religieuses réunissant un grand nombre de personnes crée un égrégore de haut niveau vibratoire autour de l’énergie du défunt. C’est ainsi que se construit un puissant effet de levier permettant aux énergies denses de s’élever au défunt de se libérer.

Il est par conséquent clair que la nature vibratoire de l’environnement créée autour du corps du défunt joue un rôle fondamental. Si de bonnes conditions de transfert ne sont pas en place, le mort n’a pas la possibilité d’intervenir directement sur l’état énergétique de son corps. Un mort livré à lui-même possède naturellement les ressources nécessaires pour accéder à ce dégagement. La qualité de son environnement devient par conséquent importante. Si elle est bonne, le passage s’opère dans de bonnes conditions et rapidement. Si elle s’avère perturbée, le passage se prolonge, peut parfois s’interrompre.

L’égrégore énergétique constitué par les personnes réunies autour de lui fait office de levier pour élever la fréquence cellulaire du corps physique et permettre le dégagement de l’esprit. L’atmosphère créée autour du mort doit être constituée de paix, de tendresse et de sérénité. Il est fondamental d’éviter, autant que faire ce peut, les grands débordements émotionnels, les pleurs et le transfert de ses propres peurs de de la mort vers le défunt. Trop souvent, nous voyons, jusque sur le lit de mort du défunt, se produire des règlements de compte familiaux. Il est clair que la mort agit comme un mécanisme de catharsis vis-à-vis de l’entourage et renvoie chacun à sa propre disparition. Cette catharsis libère des émotions qui sont parfois bloquées depuis des dizaines d’années. Néanmoins, l’espace du mort n’est ni le lieu, ni le moment, pour libérer nos propres peurs, eu égard au respect que nous devons porter au défunt, quelque soit le rapport que nous avons pu avoir avec lui.

Les plus gros dérapages proviennent fréquemment des désaccords qui naissent de la répartition des legs et héritages. Chacun attend de recevoir, consciemment ou inconsciemment, une reconnaissance directe ou indirecte du mort. Il est important de noter que dans la gestion des legs, la qualité du legs spirituel transmis par le défunt à chacun est essentielle. Ce n’est pas pour rien qu’a été institué la notion de dernières volontés ou de testament. Si le legs spirituel est imparfait, incomplet ou inexistant, il est probable que la part du legs matériel sera conflictuelle. S’il a été correctement géré par le défunt dans les années précédant son décès, il est probable que tout se déroulera dans l’harmonie requise.

Conseils pour créer un passage harmonieux.

– Désigner un groupe de maîtres de cérémonie. Il s’agit, de préférence, d’un collégial de trois personnes désignées par la famille ou les plus proches du défunt. Ils seront considérés par tous comme des sages et seront garants du bon déroulement des opérations. Eviter la collégialité de deux personnes qui porte le risque de voir naître des conflits de personnalités.

– S’en remettre aux décisions de ces sages pour l’ensemble de l’organisation des journées dédiées au défunt jusqu’à l’enterrement.

– Un des membres du collège des sages doit toujours être présent auprès du corps du défunt, vingt quatre heures sur vingt quatre. Ils sont les garants de la paix nécessaire autour du défunt. Ils gèrent les débordements inopportuns et temporisent les conflits s’il y a lieu.

TRES IMPORTANT : si un conflit se déclenche, il ne doit absolument pas se développer en présence du défunt. Si cela est inévitable, faire sortir les personnes en lice de la maison. Le maître de cérémonie est celui qui canalise les énergies en présence et leur permet de demeurer à un niveau de paix et d’harmonie.

– Laisser les maîtres de cérémonie évaluer le temps nécessaire au défunt pour se libérer de son esprit et fixer ainsi, si possible, la date de l’enterrement ou de l’incinération.

Ne pas transformer le corps par les procédés thanatologiques en usage. Il est préférable, si les conditions de conservation du corps sont difficiles, de clore le cercueil plutôt que de faire subir au corps des transformations qui seront ressenties par le défunt comme des actes chirurgicaux sans anesthésie.

– Evidemment, suivre à la lettre les dernières volontés du défunt, si elles ont été formulées, quelles que soient les réactions qu’elles suscitent dans l’entourage.

Dernière observation.

De nombreuses personnes qui décèdent manquent de culture spirituelle. Le défunt se trouve alors dans une perception de conscience extérieure à lui-même. Pour cette raison, de nombreuses cultures ont pour coutume d’entourer le mort de pleureuses. Cela lui permet de comprendre qu’il est bien mort et qu’il doit se retourner vers lui-même.

Pour conclure, c’est le retrait de la fréquence conscience/esprit de la cellule qui entraine sa dégradation et permet au corps de se dissoudre. A un moment donné les personnes qui entoure le défunt sentent qu’il est parti. Il est temps alors de le mettre en terre ou de l’incinérer.

Sarlat, le 15 Janvier 2012, 19h25


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 Commentaires

LA MORT


Une intense discussion avec des membres de ma famille m’a récemment montré que les phénomènes énergétiques liés à la mort étaient encore trop peu, voire pas, connus. Cela a motivé la rédaction des trois articles intitulés

– La Mort,
– L’accompagnement du passage de la mort
– L’enterrement ou la crémation.

S’il est un passage qui vient chercher chacun dans son intimité et ses convictions, c’est bien celui de la mort du corps physique. Ce mécanisme mal connu est l’objet de bien des spéculations. Il me semble important de définir simplement les principales étapes de ce processus de passage afin d’éviter des incohérences préjudiciables au défunt et lui permettre de se libérer de son corps physique dans les meilleures conditions possibles.

En premier lieu, n’oublions pas qu’on ne meurt qu’une fois et que ce que l’on « loupe » à ce moment-là est irrémédiablement passé. Il est donc recommandé d’aborder cet évènement majeur de notre parcours de vie avec conscience et d’éviter les plus gros dommages, que ce soit nous-même qui mourrions ou un membre de notre entourage.

L’être humain est composé de deux entités distinctes vivant sur une base symbiotique, l’une sur le plan de la conscience, l’autre sur celui du physique : l’esprit et le corps.

Le corps est constitué de l’ensemble de la masse corporelle et cellulaire. Elle sert de véhicule à l’esprit. Elle lui permet de réaliser, tout au long de l’incarnation, des expériences sensorielles de conscience extrêmement diversifiées et précises, lui donnant ainsi la possibilité de pratiquer consciemment les lois du fonctionnement de la Matière. La mise à disposition du corps physique, au moment de la conception puis de la naissance, est fondamental. Il s’agit, ni plus ni moins, du seul support tangible et opérationnel qui permet à l’esprit d’évoluer et d’acquérir de nouveaux champs d’investigation. Il n’en existe pas d’autre dans le champ de perception qui est le nôtre Ici et Maintenant.

Pyramide de Dahchour, Egypte photo Serge Briez©

Pyramide de Dahchour, Egypte photo Serge Briez©

Le corps dispose à la fois de fonctions conscientes (tout ce que touche à la sensorialité et à l’élaboration de la conscience), et des fonctions inconscientes (tout ce qui touche aux automatismes organiques permettant au corps de conserver son activité vivante et les systèmes inconscients de traitement de l’information qui lui permettent de s’ajuster aux milliards de données qu’il reçoit de son environnement, à chaque instant).

Cette masse cellulaire possède une autonomie qui conditionne grandement, selon les informations qu’elle a accumulée durant son expérimentation, la nature énergétique de la façon dont est vécue le passage de la vie à la mort et de la perception que nous en avons en tant qu’acteur ou spectateur.

L’esprit peut être défini comme la part éternelle de l’être. Partons du postulat suivant qui consiste à dire que les lecteurs de cet article croient en l’immortalité de l’âme. Il n’est bien évidemment pas question d’entrer Ici dans un débat sur la nature de l’âme mais d’utiliser ce mot comme étant la désignation du support de l’énergie qui est nous, qui était en nous avant l’incarnation et avait expérimenté d’autres corps ou d’autres formes de vie simultanément ou antérieurement à l’expérience présente, et qui en expérimente dans les temps parallèles ou à venir.

Nous ne sommes donc pas de Maintenant. Notre esprit a survécu à d’innombrables corps ou autres formes de matérialisation. L’esprit habite le plan cellulaire et est intimement lié à son fonctionnement organique, à tel point qu’il peut aller jusqu’à en modifier, voir interrompre, les processus organiques automatiques. Toutefois, il n’en est qu’un hôte.

Qu’est-ce que la mort ?

La mort représente l’arrêt des fonctions organiques du corps. Il serait une grave erreur de penser que les fonctions cognitives s’interrompent au moment de la mort. Ce n’est pas parce que le coeur s’arrête ou que l’encéphalogramme d’un individu est sans activité que ses fonctions sensorielles s’interrompent instantanément, qu’il ne sent plus rien, qu’il n’entend plus rien, qu’il n’éprouve plus d’émotions et qu’il ne réfléchit plus.

La croyance la plus couramment adoptée sur notre planète consiste à penser que les facultés cognitives sont exclusivement liée au fonctionnement de notre cerveau. Il n’en est rien. L’esprit et le cerveau se juxtaposent, le temps de l’incarnation pour optimiser l’expérimentation de vie, mais ils sont indépendants et se dissocient au moment de la mort. Cette configuration permet à l’âme de ne pas perdre les données collationnées durant une vie et de se les mémoriser (ou non) dans une incarnation ultérieure. Dans le cas contraire, les données seraient irrémédiablement perdues par la désagrégation du corps cellulaire. Ce serait fort dommage et terriblement improductif.

Autrefois, dans notre société, avant que la mort ne soit cachée dans le ghetto des hôpitaux et des maisons de retraite ( qu’il faudrait plutôt appeler parfois « maisons à mourir »), l’individu mourait chez lui. Il restait dans sa maison, entouré par les siens, le temps que l’inhumation s’organise. Cela laissait le temps à chacun de le rencontrer une dernière fois, puis il était mis en bière et conduit au cimetière, la plupart du temps accompagné d’une cérémonie religieuse.

Ce processus répondait à une nécessité profonde. Pourquoi ? 

Tout simplement parce qu’il faut un délai de trois à quatre jours (sept jours dit la tradition hébraïque) pour que le corps se libère totalement de sa sensibilité sensorielle et de l’empreinte de l’esprit qui enregistre toutes ces informations. En d’autres termes, qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie qu’au moment de l’arrêt des fonctions vitales, il faut quelques heures, voire parfois quelques jours, pour que le défunt simplement comprenne que son corps physique est mort. Cela est d’autant plus vrai lorsque l’être décède brutalement (accident), d’une manière inattendue et sans aucune préparation. Plus il est jeune et plus l’incompréhension est grande. Il en est de même pour les individus qui ne se sont pas préparés, de leur vivant, à ce passage. Une personne dont les fonctions vitales se sont dégradées progressivement sera plus préparée que quelqu’un qui décède par accident. Quelqu’un ayant réfléchi, de son vivant, au passage de la mort, sera plus à même de réaliser ce passage dans de bonnes conditions et surtout de comprendre ce qui lui arrive.

Je voudrais ici faire part d’une anecdote. Il y a quelques années, chaque fois que je passais en voiture sur la nationale entre Apt et Avignon (84), au carrefour de Notre Dame des Lumières (ce n’est pas un gag cosmique!), mon regard était accroché par un individu que je voyais au bord de la route, en train d’attendre. Lorsque je regardais plus attentivement, évidemment, je ne voyais rien puisqu’il s’agissait d’une vision spontanée générée par la clairvoyance de l’entité énergétique d’un décédé. Le phénomène se répétant chaque fois que je passais sur cette route, je compris qu’il m’était demandé d’intervenir. Je garais mon véhicule et m’approchais. Je me trouvais alors face à un homme d’une quarantaine d’années qui était désemparé. Il était bloqué là depuis plusieurs mois (en fait un peu plus de deux ans), et il ne savait pas comment quitter cet endroit. Je lui expliquais alors qu’il était décédé et les mécanismes de passage. Je lui annonçais qu’il n’était nullement nécessaire pour lui de demeurer sur place et qu’il pouvait passer ailleurs. Il compris parfaitement mes propos et m’expliqua qu’il n’avait jamais eu la moindre préoccupation au sujet de la mort, qu’il était décédé dans un accident de voiture à ce carrefour et que depuis, il attendait que quelqu’un vienne l’aider, mais que personne ne répondait (et pour cause !) à ses appels. Je sentis un profond soulagement s’installer en lui. Je lui proposais alors de l’aider à quitter ce plan. Ce qu’il accepta et je lui fit faire le passage.

Lorsque le corps physique s’arrête :

– L’ouïe ne s’interrompt pas. Le défunt entend pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours après son décès ce qui se dit autour de lui. Son esprit enregistre et comprend comme s’il n’était pas mort.

– La vision ne s’interrompt pas. Elle se modifie dans la mesure où elle se trouve totalement véhiculée par le Chakra frontal (Troisième Oeil). Elle est donc physique et clairvoyante. L’esprit voit tout ce qui se passe dans le périmètre du corps et bien au-delà.

– La sensation du toucher ne s’interrompt pas. L’esprit enregistre avec presque la même acuité et la même sensibilité la façon dont le corps est touché ou traité. Imaginez la sensation de quelqu’un qui est autopsié ou qui donne ses organes à la médecine – sensation d’être découpé vivant (on n’anesthésie pas un mort). Imaginez ce que doit ressentir celui qui est incinéré trop tôt – sensation d’être brûlé vif (il faut faire de la place ou se débarrasser d’un mort qui dérange trop les vivants !! ).

Autant dire qu’il faut témoigner une grande attention et un grand respect au défunt et au corps du défunt, dans la mesure où il ne dispose plus d’aucune autonomie et où il n’a plus aucune possibilité d’expression vis-à-vis des vivants.

Durant les quelques jours suivant le décès (quatre à sept jours selon les cas), ses sensations sont au moins équivalentes à celle d’un vivant. Dans un premier temps, elles sont exacerbées, dans la mesure où le défunt entre dans un domaine de son existence qui lui est souvent inconnu. La plupart du temps, il ne possède pas la mémoire de ses autres morts. Parfois il souffre encore physiquement. Et il n’a personne avec qui communiquer ses angoisses, son mal-être, ses incompréhensions et ses souffrances, cela s’ajoutant à la peine de se séparer de la vie et des êtres qu’il aime. Puis progressivement, le rapport sensoriel au corps s’atténue, le temps que l’esprit se « désincruste » du corps cellulaire. Au fur et à mesure de son retrait la relation symbiotique avec le corps s’atténue jusqu’à disparaitre au bout de quelques jours.

C’est durant ce temps que la qualité énergétique du rapport existant entre le corps et son environnement est essentielle. Une atmosphère de calme, d’amour, de partage et de fraternité sont indispensables à la libération du corps dans de bonnes conditions. Si tel n’est pas le cas, la souffrance du défunt peut devenir extrême.

Il conviendrait donc de sérieusement s’interroger sur la façon dont nous traitons les morts dans notre société, sur ce que nous leur faisons subir, et sur notre façon de les accompagner dans ce passage dont les mécanismes ont été totalement occultés alors qu’ils étaient parfaitement connus autrefois. Heureusement, il n’en est pas de même dans d’autres cultures où les traditions d’accompagnement sont restées en place et où la mort est prise en compte avec la même attention et la même présence (parfois la même joie) que la naissance.

Sarlat, le 14 janvier 2012, 16h28      

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

10 Commentaires

CRISTAUX ET QUANTIQUE


Le minéral constitue le seul support quantique que nous puissions utiliser sur Terre en tant qu’outil de compréhension de soi et de cheminement de conscience. En effet, tous les moyens qui nous sont proposés actuellement sont empreints de l’énergie de l’homme notamment de ses intentions, tous sauf le minéral.

La raison pour laquelle les produits de la Nature perdent leur dimension quantique (absence d’espace-temps linéaire – celui de la montre) est le fait que systématiquement l’homme y imprime ses croyances ou ses intentions : croyance en la guérison, croyance en l’accession à un état de conscience modifiée, intention d’équilibrage des systèmes énergétiques, etc..

Le minéral, extrait de la planète sous certaines conditions (absence d’utilisation d’explosifs, transformation dans de bonnes conditions de travail, amour du travail de la pierre), ne perd pas cette dimension. La planète Terre ne possède aucune croyance réductrice. Elle est inscrite dans l’Univers, poursuit sa route et son évolution dans les étoiles et porteuse d’une énergie hors-temps.

Dans l’infinie conscience qui est la sienne (trop peu d’entre nous prennent réellement en compte cette conscience), la planète met à notre disposition, au fur et à mesure de l’émergence de nos nouveaux champs de conscience , de nouveaux minéraux ou de nouveaux gisements qui servent de support aux fréquences de mutation que nous vivons.

 Mon propos n’est pas dans cet article d’en faire la liste exhaustive, mais de faire découvrir au lecteur quelques minéraux peu connus dans leur mode d’action quantique.

L’Hématite brute

(l’hématite polie, roulée ou sous forme de bijoux ne possède aucun des effets énoncés ci-dessous, elle doit impérativement être brute) – poids minimum 180/250 gr

Issue, grâce à sa montée au travers des cheminées volcaniques, du noyau terrestre totalement ferrique, l’Hématite brute possède la particularité de replacer le corps physique et énergétique en phase avec sa configuration d’origine à la naissance. En d’autres termes, cela signifie que le simple fait de la tenir en main induit un réalignement de toutes les structures énergétiques du corps et lui permet de retrouver son fonctionnement originel dégagée des empreintes qu’il a pu accumuler durant son parcours de vie.

Hematite brute, photo Serge Briez ©

Hematite brute, photo Serge Briez ©

La Barytine – poids minimum 200/300 gr

Pierre peu connue de la famille des Célestites, elle génère une fréquence qui connecte à la canalisation des plans de conscience supérieurs, et permet ainsi de recevoir des informations permettant de se mettre en phase avec une trajectoire de vie en conformité avec les codes identitaires. Elle possède une action quasiment miraculeuse dans sa faculté à générer des évènements en phase avec nous-même.

Oursin fossile – poids minimum 100/150 gr

Le dessin de ce fossile en forme d’étoile permet d’entrer en contact avec son étoile d’origine et de se séparer ainsi de l’énergie nostalgique d’un lieu perdu que l’on sent souvent en soi sans pouvoir en formuler l’origine. Elle connecte en prise directe avec les codes stellaires identitaires et génère des niveaux d’information difficilement accessibles par d’autres moyens.

Pierre de Lune Noire – poids minimum 150/200 gr (très conseillée sous forme de boule)

La Pierre de Lune Noire connecte à l’origine et à l’élaboration des structures de l’intuition. Son emploi permet de comprendre intuitivement le positionnement nécessaire à la véritable connexion à l’intuition et permet d’éviter les parasitages émotionnels polluant fréquemment ce mécanisme. Précieuse pour développer ses facultés de clairvoyance. Une remarque : plus la boule est de gros diamètre, plus elle est puissante.

Le Quartz multidimensionnel – poids minimum 100 gr

Ce Quartz Fenêtre possède la particularité de « choisir » son propriétaire. Ses multiples plans de cristallisation sont autant de portes d’entrée aux différentes dimensions de l’être. Ces plans entre en résonance avec le propriétaire du Cristal et permettent la libre accession aux multiples dimensions.

Le Sirius – poids minimum 200 gr

Onde de forme taillée dans dans un Cristal de Quartz ou d’Améthyste, le Sirius (grâce à sa structure construite sur le 12) permet la réintégration et la construction vibratoire de l’ADN en douze brins. Cette configuration énergétique sert de socle structurel pour la passage au corps de Lumière et l’accession à l’énergie de l’Ascension.

Le grand intérêt du minéral est qu’il met à notre disposition une fréquence constante qui se l’altère pas à l’usage s’il est correctement entretenu et qu’il réinitialise dans le corps cellulaire les dispositifs de connexion quantique et vibratoire qui y sont depuis l’origine.

ATTENTION NEANMOINS A L’ORIGINE DE VOS APPROVISIONNEMENTS.

Les conditions requises pour obtenir les résultats énoncés ci-dessus (comme définies dans le troisième paragraphe) sont rédhibitoires.

Daniel BRIEZ


Daniel Briez sera présent sur le stand Cristaux et Santé durant toute la durée du salon.

SALON PARAPSY
8 au 13 Février 2012, Espace Champerret    PARIS 17è

site web : www.cristaux-sante.comhttps://danielbriezblog.wordpress.com

adresse mail : daniel@chromotem.com

CONFERENCES de Daniel Briez au Salon PARAPSY

Mercredi 8 Février 17h

Cristaux et développement personnel

 

Jeudi 9 Février à 17h

Comment utiliser les Cristaux pour équilibrer sa santé

 

Vendredi 10 Février 14h30

Cristaux et Thérapies quantiques

 

Dimanche 12 Février à 11h15

Cristaux et Santé

 

Lundi 13 Février 15h45

Les Cristaux du passage pour 2012

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Commentaires

QU’EST-CE QUE L’EGO ?


A l’origine, l’ego est un outil indispensable à la reconnaissance de soi-même. Sans lui, vous ne pouvez prendre conscience que vous existez en tant qu’individu individualisé, unique et essentiel (essentiel pris dans son sens étymologique de : émanant de l’Essence). A l’Origine, nous faisons partie d’un vaste ensemble qui regroupe le/les univers, et au-delà, dans lequel évolue la Conscience composée de tout ce qui existe. Inclus dans ce Tout, vous avez choisi de vous incarner dans un corps humanoïde, dans un Espace et un Temps définis, en l’occurrence celui où vous êtes actuellement, afin de réaliser une expérience plus particulière de la Conscience que vous avez défini à travers différents paramètres que vous avez choisi consciemment avant votre incarnation (sexe, race, caractéristiques physiques, sociales, ethniques, historiques, principales prédispositions physiques, mentales et émotionnelles). Vous étant incorporé dans le corps dans lequel vous êtes actuellement, il vous a fallu, pour simplement prendre conscience que vous existiez séparément du Tout, vous regarder, vous tourner vers vous-même et pour ce faire établir une représentation de vous-même, un peu comme si vous vous regardiez dans un miroir. « Celui » qui a établi la représentation de vous-même et qui a dit « je suis cela » est l’ego.

La confusion de l’ego

Le problème dans ce mécanisme de représentation de l’ego est que l’ego est aussi celui qui met en œuvre les évènements concrètement : on peut dire « celui qui agit ». De là à penser que celui qui dit « je suis cela » et qui agit, soit celui qui est aux commandes de votre vie, donc VOUS, il n’y a qu’un tout petit pas à franchir, pas qu’ont franchit tous les systèmes éducatifs et religieux et bien des systèmes philosophiques, rajoutant à la confusion générale et vous amenant à penser que VOUS êtes l’ego.

IL N’EN EST RIEN ;

L’EGO ET VOUS SONT DEUX ENTITES DIFFERENTES ;

L’une (VOUS) est porteuse de la Conscience, en reliance étroite avec le Tout, et porteuse de toutes les codifications vous permettant d’accomplir le programme que vous avez établi avant votre incarnation. L’autre (l’ego) n’est qu’une représentation de vous-même vous permettant de vous regarder, donc de prendre conscience que vous existez et vous permettant de vous regarder exister, agissant pour VOTRE compte, mais en aucun cas le pilote du véhicule.

TOUTES LES INSATISFACTIONS QUE VOUS RESSENTEZ EN VOUS SONT LE FRUIT DE CETTE CONFUSION.

Toutes les difficultés que vous rencontrez dans la vie trouvent tout ou partiellement leur origine dans cette confusion. Le simple fait de remettre l’ego à sa juste place vous permet de dissoudre une grande partie des difficultés que vous connaissez, notamment sur le plan émotionnel.

EGO, photo Serge Briez ©

EGO, photo Serge Briez ©

Sarlat, le 28 Décembre 2011, 19h47 

, , , , , , ,

4 Commentaires

REGARDER L’AUTRE


Il est parfois des blessures que nous infligeons à l’Autre sans même nous en apercevoir. Trop souvent, nous sommes centrés sur notre vécu intérieur, sur les sensations que nous pouvons percevoir en nous, notamment lorsque nous sommes dans une phase de compréhension de nous-mêmes qui entraîne une profonde mutation en nous et la mobilisation de notre attention.

Ainsi existe-t’il en nous des évidences qui ne peuvent pas être perçues par l’Autre, voire même qui peuvent être perçues à l’opposé de ce que nous pensons et ressentons.

Vous aimez celui ou celle qui est à vos côtés. Cela est indéniable, car si tel n’était pas le cas, vous ne pourriez supporter son énergie et sa présence à longueur de mois ou d’années. L’amour que vous lui portez fait partie de votre évidence, mais en est-il de même pour l’Autre?

Cela n’est pas certain. Chacun porte en soi une part de blessures, de déceptions et son lot de trahisons vécues. Il n’est rien de plus facile pour ces cicatrices de se réouvrir par un mot, une attitude, un geste qui ne sont que le reflet d’un instant de réflexion de votre part, mais qui peuvent prendre un tout autre sens pour l’Autre, s’ils viennent réactiver de vieilles souffrances.

Ainsi, parfois, il arrive que vous soyez dans une souffrance inconsciente qui vous ne descellez même pas. Elle est partie intégrante de votre inconscient mais imprime néanmoins, jour après jour, votre quotidien. Il suffit d’un tout petit évènement, d’un simple mot pour que votre inconscient s’empare de cette énergie, et réactive cette souffrance qui avait été le plus souvent oubliée, mais qui n’en altère pas moins votre plénitude. Alors vous vous retrouvez sur la défensive. Vous vous retirez dans votre « tour d’ivoire ». Inconsciemment, vous amalgamez la fréquence de l’Autre à cette vieille blessure, comme s’il en était la cause, alors qu’il ne fait pas partie de cette histoire. Et surtout, et c’est ce qui est le plus dommageable, vous ne vous rendez pas compte que vous avez fait un amalgame. Vous commencez à vous éloignez de plus en plus, posant vos centres d’intérêt dans d’autres directions. L’Autre le sent, vous sollicite tout d’abord en douceur puis d’une manière de plus en plus pressante et vous vous retrouvez tous les deux en situation de crise relationnelle alors qu’aucun événement n’est venu provoquer cette tension. Il est même possible alors qu’un événement sans importance serve de focalisation à cette tension et prenne des proportions qu’il n’aurait jamais dû prendre.

L’Autre reçoit votre énergie de plein fouet et ne comprends pas. Il ne peut comprendre puisqu’il s’agit d’un autre temps, d’une autre histoire qu’il ne connait probablement pas et qui peut, parfois, ne pas appartenir à cette vie. Elle provient d’un plan parallèle ou d’une « vie antérieure », autant dire qu’elle vient d’un autre monde.

Selon son niveau de conscience, selon sa propre histoire, l’Autre se sent profondément blessé, rejeté. Parfois même, il culpabilise, pensant avoir dit ou fait quelque chose qui vous a blessé. En fait, il ne sait pas ce qui se passe. Cela est d’autant plus pernicieux que vous non plus, vous ne savez pas pourquoi vous vous sentez comme cela. Vous sentez néanmoins que vous vous éloignez de l’Autre, insensiblement, inexorablement. L’écart se creuse. Si vous n’y prêtez pas attention, et n’entamez pas un dialogue approfondi, cet écart peut devenir définitif.

C’est ainsi que la magie de la vie à deux disparait et entre dans une routine morbide dans laquelle les mots d’amour deviennent vides de sens. Elle ne porte plus l’énergie de la rencontre. Alors vous vous dites: « Ce n’est pas grave. C’est dans l’ordre des choses. La magie des premiers temps s’efface et la vie reprend ses droits » (sous-entendu: il est normal que les sentiments s’usent et que nous ne partagions plus les choses comme au commencement).

Je viens moi-même de faire cette expérience avec un des êtres que je chéris le plus au monde. Je pensais bien connaitre ma psyché, avoir fait le tour de mes fonctionnements, connaitre mes équilibres et mes déséquilibres, en d’autres termes, être conscient de ma géographie intérieure. Je me suis pourtant retrouvé à émettre une certaine forme d’indifférence, une distance vis-à-vis de mes proches, sans même m’en rendre compte. Parce qu’une toute petite chose, un élément insignifiant en regard de toutes les informations que je reçois et traite au quotidien est venu éveiller dans mon inconscient une vieille blessure que je ne savais même pas être encore présente en moi, je suis rentré dans ma « bulle ». Je me suis enfermé en moi sans même m’en rendre compte.

En faisant cela, je n’ai même pas vu la distance que je mettais avec l’Autre, distance que je reconnais maintenant, après réflexion, comme étant la cause et le ferment de la rupture avec d’autres compagnes que j’aimais profondément et que j’aime toujours. Je me trouvais à des années-lumière d’imaginer que je pouvais être la cause de cet éloignement. Lorsque je regardais ma vie, je pensais simplement que chacun avait pris de voies différentes. Heureusement que dans le cas présent, l’amour et le partage nous ont permis de mettre ce piège en lumière.

Alors, si ces quelques mots et ce témoignage peuvent servir à quelques uns d’entre vous, regardez l’Autre. Faites l’effort de vous sortir de votre regard quotidien, celui qui s’est usé aux aspérités d’un cheminement que vous ne comprenez pas forcément mais qui érode lentement l’élan qui nous pousse dans les bras de l’Autre.

Prenez conscience que trop souvent (et je me parle à moi-même dans ces lignes), vous êtes enfermé dans votre espace intérieur et que vous ne laissez pas l’Autre y pénétrer, souvent d’ailleurs (c’est ce que vous pensez) par amour pour l’Autre. Soit-disant, vous ne voulez pas le (ou la) charger de vos soucis ou de vos questionnements, alors qu’il ne s’agit, encore une fois, que d’une stratégie destinée à vous protéger.

Réfléchissez ! Dans tous les cas, ne cherchez-vous pas à préserver un territoire intérieur, un espace personnel que vous ne savez pas défendre autrement, tout simplement parce que vous n’avez pas encore fait la paix avec tous les fragments de votre histoire !

Photo Serge Briez©

Photo Serge Briez©

Regardez comment vous pouvez vous isoler par le jeu de vos pensées. Regardez comment l’inconscient peut vous faire sortir de votre corps et de vos sensations quotidiennes et vous concentrer dans votre tête, vous coupant de votre vécu quotidien. Vous devenez un véritable « zombi » sans même vous en rendre compte.

Alors regardez l’Autre comme au premier jour et découvrez-le (ou la) dans la Lumière du Temps et dans la magie de l’être retrouvé.

 Je vous souhaite un beau Noël et merci de votre écoute.

Sarlat, le 25 décembre 2011, 11h27

, , , , , , ,

9 Commentaires

PRESENT, PROJETS FUTURS ET PROJECTIONS


Cher lecteur, désolé du manque d’articles, ces dernières semaines. Une longue tournée de salons et de conférences à l’extérieur qui m’a par ailleurs permis de rencontrer nombre d’entre vous, m’a maintenu à l’écart de mon clavier. Voici de nouvelles réflexions, qui, je l’espère, contribueront à votre réflexion. Merci pour vos témoignages et votre soutien.

« L’incapacité à rester dans le présent altère les projets et détruit le présent. » Réflexion issue d’une conversation avec mon épouse Guylène à l’origine de cet article.

 Il est souvent fait référence à l’instant présent dans l’ouverture à la nouvelle ère qui s’annonce. Une des questions qui se pose alors est la compatibilité entre le fait d’être présent dans l’instant, et le fait de faire des projets puis de les élaborer.

Lorsqu’un humain n’est pas totalement stabilisé dans l’instant présent, il vit ce que nous pouvons appeler un état de « conscience ordinaire ». Le mot « ordinaire » n’est pas pris dans un sens péjoratif. Il qualifie simplement le fait que l’immense majorité de la race humaine et particulièrement les peuples issus de tradition occidentale ne vivent pas l’instant présent, et sont continuellement dans des alternances de référencement aux expériences passées, ou en train de projeter leurs visions dans le futur, allers-retours incessants ne leur permettant pas de voir la réalité de l’instant présent.

Pour comprendre le mécanisme permettant de rendre compatible l’élaboration de projets futurs avec la vie dans l’instant, il convient de se rappeler certains points fondamentaux de la physique quantique nous permettant de comprendre le fonctionnement du temps et de l’espace. Einstein, et les physiciens quantiques après lui, ont démontré que la notion d’espace-temps, et notamment d’un temps linéaire s’écoulant comme l’indique un chronomètre, est une convention mentale et sociale qui permet à l’humain de se situer dans le temps et l’espace. Cette notion ne repose sur aucune réalité physique.

Le temps définit un espace de perception. Il est discontinu.

 Il s’agit de séquences discontinues, séparées des précédentes et suivantes de quelques micro-secondes, qui constituent des temps intersticiels par lesquels transitent toutes les informations concernant la totalité de nos champs d’expériences simultanés (passés, présents ou futurs). Les temps intersticiels sont connectés à la totalité des possibles et des vies simultanées (qui sont d’ailleurs innombrables chez les humanoïdes que nous sommes).

Le seul espace de connexion et de prise de conscience de cette multitude d’informations est l’instant présent.

 C’est le seul. Il n’en existe pas d’autres et nous n’avons aucune possibilité de nous connecter à nous-même autrement que par cette connexion de notre corps physique avec l’instant présent.

Lorsque nous sommes dans notre réalité présente, Ici et Maintenant, sans aucune incursion dans un passé qui n’existe que dans notre mental et un futur qui ne peut qu’être hypothétique puisqu’il n’existe que dans notre tête, nous sommes connectés à la totalité de nos plans d’existence. Cela signifie que, sur un plan inconscient, notre corps collationne toutes les informations nous concernant, dans tous nos champs de réalité simultanés, sans que notre mental puisse avoir conscience des transferts qui s’opèrent. Cela est parfaitement adapté à ce que nous sommes, car le mental limiterait au un milliardième la masse d’informations reçues en quelques secondes s’il devait les visualiser et en prendre acte. 

Ces informations s’enregistrent dans le corps et leur masse constitue le terreau sur lequel nait nos projets. 

De ce point de départ, nous pouvons projeter l’image mentale d’un projet. Nous visualisons un projet que nous portons en nous, qui s’avère la convergence des informations contenues dans le « terreau » que nous portons, lui-même issu de ce que nous sommes, des codes qui nous composent et de toutes les informations que nous recevons des temps et des espaces dans lesquels nous sommes simultanément.

Nous le projetons dans un futur plus au moins lointain et nous le laissons libre de vivre son évolution. N’oublions pas qu’il s’agit d’un temps qui existe déjà simultanément à notre propre perception de l’instant présent et qu’il possède une autonomie en lien avec tous nos plans simultanés. Il est à la fois « nous » et il n’est pas « nous » dans l’instant présent puisqu’il s’agit d’un autre temps.

Nous pouvons y retourner régulièrement pour observer son évolution. Nous avons peut-être le sentiment qu’il s’agit d’une évolution élaborée par notre mental. En fait, il n’en est rien. Ce plan est simplement en reliance avec nous comme tous nos autres plans simultanés et il vit son évolution comme nous vivons la nôtre dans l’instant présent.

A un moment donné, les deux plans peuvent se rejoindre, c’est ainsi que le projet aboutit et s’inscrit dans l’instant présent. Le projet est alors arrivé à matérialisation.

L’autre façon de se positionner est la conscience ordinaire. Nous sentons une envie naitre en nous. Notre mental saisit cette idée et en élabore une forme mentale issue de son analyse et surtout du référencement à ses expériences antérieures. Cela signifie que le mental ne cesse de faire des allers-retour entre un passé qui n’est que le fruit de sa propre élaboration mentale (car qui se souvient? C’est le mental qui retient certaines éléments du « passé » et en rejette d’autres qui ne lui conviennent pas) et le futur qui devient un amalgame de matériaux que le mental met en forme, à force de volonté et surtout en maintenant une perception constante sur le futur.

Dans ce cas de figure, il n’existe aucune présence posée dans l’instant présent. Cela signifie que l’être est à la fois coupé des matériaux générés par l’instant présent, et notamment de l’énergie vitale que l’instant génère, mais aussi de toutes les sources d’informations simultanées existant dans tous les plans, tous les temps et les espaces dans lesquels nous sommes simultanément. Cette projection mentale, par sa force de projection, court-circuite les espaces interstitiels dans lesquels circulent les données et créé une sorte de ligne de force uniquement nourrie par la force du mental et de la volonté.

Autant dire que le projet devient une sorte de coque vide, dépourvue d’énergie vitale, qui, si elle nait un jour, ne sera porteuse que d’illusions créées par notre mental, sans reliance avec la réalité de ce que nous sommes et dépourvues de nos propres énergies.

La fiabilité de cette construction sera donc extrêmement limitée et par définition, vouée à la destruction car ne comportant que peu, voire pas, de reliance avec ce que nous sommes.

Le mode opératoire est donc le suivant :

– laisser naitre une idée de notre être (sa naissance est émise par ce que nous appelons l’intuition)

– la laisser grandir sans que le mental s’empare d’elle (il suffit simplement de l’observer au fil des jours)

– au moment où cela nous semble être le temps, la projeter dans un futur plus ou moins lointain (peut-être en profiter pour la verbaliser, cela lui donnera plus de forces et d’énergie)

– la laisser vivre sa vie en poursuivant notre action dans l’instant présent, tout en observant l’évolution de ce projet en nous

– quand l’échéance de matérialisation est arrivée, mettre en oeuvre le projet qui sera alors bien différent de l’idée première et qui aura profité de tous les apports de l’instant et des informations que vous avez collationné durant tout le temps de son élaboration.

l'instant présent

l'instant présent

Lavay (Suisse), le 14 décembre 2011, 12h24

, , , , , , , , , , , , , ,

2 Commentaires

CHEMIN DE LA CONSCIENCE STELLAIRE ET UNITAIRE


19/11/2011 11h03

 Ce texte canalisé par Guylène, mon épouse, est fondateur d’une nouvelle perception de l’énergétique et de la Matière. A sa lecture, me sont venus des compléments que vous lirez en italique dans le texte. Un conseil. Ne vous attachez pas uniquement au sens des mots. Laissez-vous porter par la fréquence et vivez l’expérience. 

La descente en matière est, pour l’être stellaire, un choix qui lui permet d’insérer profondément la fréquence étherverselle.

A l’heure actuelle, bon nombre d’humanoïdes vivent un processus similaire. C’est la raison pour laquelle il est important de diffuser ces informations. La mutation terrestre et le changement de cycle initié par 2012 posent la nécessité d’introduire sur le plan terrestre certaines fréquences étherverselles dans la Matière. Cela s’active par la transformation cellulaire de certains acteurs-source. Il s’agit d’une mutation physique, induisant de profondes mutations sur les plans psychologiques, sensoriels et émotionnels.

Or, en intégrant le corps stellaire en matière, les champs de perception sont transmutés, et temps que l’intégration de la matière multidimensionnelle n’est pas insérée, la corporalité de l’être étherversel perçoit les résonances en disfraction, et il lui est difficile de l’ingérer sans l’équilibre de la synergie des ressources de fréquences matricielles.

Cette mutation induit une profonde transformation des champs perceptifs. Il y a alors lieu de quitter tous les modes opératoires que vous avez pu utiliser jusqu’à présent. Cela crée une profonde désorientation et une immense sensation d’isolement. Il vous est quasiment impossible de partager votre expérience avec votre entourage, dans la mesure où seuls des mutants de même fréquence que la vôtre sont en mesure de comprendre. L’utilité du moyen technique que vous utilisez présentement pour lire ce texte, constitue un des seuls vecteurs de communication. Attention néanmoins à la nature fréquentielle du réseau utilisé. Le canal par lequel je m’exprime a fait état de la nature fréquentielle des deux réseaux en vigueur sur votre planète. La mutation peut être vécue, dans un premier temps, comme un déséquilibre intérieur, notamment lorsque vous ne l’avez pas posée en conscience. Les conditions requises pour l’intégration et la fluidification de cette mutation sont :

– acceptation de l’existence de cette mutation

– abandon des systèmes de pensée et de systèmes de croyance sociétaux

– acceptation des nouvelles sensations vibratoires et corporelles créées par la mutation

– acceptation des dissonances qui ne sont que le reflet des mutations en cours de corporalité.

La corporalité devient alors un vecteur de convergence des énergies étherverselles et construit l’être stellaire.

C’est ainsi que lorsque l’absence de la source est trop importante, les êtres étherversels se retrouvent dans un champ d’énergie qui destructure leur corporalité.

Si la source de convergence est trop en décalage de la source d’émission, soit par rétention de mutation liée à des résistances de corporalité sur le plan émotionnel, soit par intrusion des facteurs environnementaux dans le champ vectoriel de l’être, la corporalité se déstructure brutalement. Il s’ensuit une surchauffe du champ aurique et cellulaire.

La maladie est un champ d’énergie qui infracture la corporalité et mène à la dissociation cellulaire et à une séparation des résonnances en matière.

Lorsque la charge en dissonance est trop importante, s’opère la fracturation de la matière. La cellule se dissocie du champ aurique et énergétique, entre en sur-chauffe et l’extrait de la matière. Il s’ensuit ce que vous appelez dans votre langage une « maladie ». La « maladie » est un processus naturel de dissociation de la matière opérant l’annihilation des champs d’extraction. Elle introduit à l’activation de nouvelles parcelles fréquentielles en instance d’activation.

La conscience est une fusion d’interception de la fréquence sourcielle.

La corporalité activée génère une fusion d’interception accédant à de nouveaux champs sourciels.

C’est une matière en résonnance continuelle
Il fallut bien des éons aux êtres étherversels pour insérer cette fréquence, et de cela, encore en ce jour, leurs présences explorent la matière et poursuivent l’instance.
lever de soleil au Mont Moïse, Massif du Sinaï, Photo Guylène Briez

lever de soleil au Mont Moïse, Massif du Sinaï, Photo Guylène Briez

Pourtant là, un mouvement de l’instance s’inscrit
Dans un nouveau plans de perception
Liaison atemporelle des cellules.
Le système instantiel de la matière
Permet la focalisation des circulations.
Les cellules se relient une à une à la connexion de la source étherverselle matricielle.
Reliance en captation multidimensionnelle.
Toutes les structurelles sont en différentiel.

Suspension.

14h40

Guylène

, , , , , , , , , , , , ,

1 commentaire

LA SAGRADA FAMILIA, ELLIPSE DIVINE


LA SAGRADA FAMILIA, ELLIPSE DIVINE

Je voudrais aujourd’hui vous parler d’une expérience très particulière que j’ai vécu la semaine dernière à Barcelone (Espagne). En visite pour voir des fournisseurs de minéraux, Serge, mon frère me propose de visiter la Sagrada Familia, Cathédrale construite par Gaudi. Je connaissais de nom cet architecte et cette réalisation. Pour moi, ce monument s’assimilait plus à l’œuvre d’un magistral illuminé et je l’imaginait comme un modèle de même nature et plus imposant que ce qu’avait bâti le Facteur Cheval en France.

A la descente du taxi nous ayant conduit de l’hôtel où nous étions à la Sagrada Familia, je me retrouvais, samedi matin, debout sur le trottoir d’en face, littéralement tétanisé par la fréquence vibratoire de ce lieu et son énergie. Je compris instantanément que j’allais vivre un des moments inoubliables qui sont fondateurs de la vie et des bases de ma conscience. Lire la suite »

, , , , , , , , , , , , , , , ,

6 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :