Articles tagués religion

BESOIN DE CLARIFICATIONS ?… Comprendre l’ « héritage du père ».


La période du 21 Avril au 25 Avril : Argent / Violet


Phrase-clé : « Je découvre de nouveaux points de vue sur moi-même. »

Cette période de six jours est porteuse d’une magnifique énergie spirituelle. Elle est extrêmement favorable pour vous poser des questions sur vous-même, non pas en vivant des états de tension comme c’est malheureusement trop souvent le cas dans votre vie, mais dans un état de calme et de sérénité qui vous permettra de faire un bilan profond de qui vous êtes.

L’énergie induite par cette fréquence apporte notamment un axe de réflexion qui s’interroge sur le legs énergétique et émotionnel que vous a transmis votre père. Quelle que soit la nature de la relation avec votre père, qu’elle soit harmonieuse ou tendue, conflictuelle ou inexistante, force est de constater que l’énergie du père, ou son manque, ont eu une influence déterminante sur qui vous êtes, même si parfois il vous est difficile de l’admettre. Si vous avez été en conflit ou en tension avec votre père, vous avez tendance, consciemment ou inconsciemment à adopter des positions diamétralement opposées à celle qui sont ou auraient été les siennes, parfois d’une façon presque caricaturale. C’est ce que l’on appelle « l’effet de balancier ». Prenons un exemple : vous avez vécu durant votre enfance un climat de violence verbale ou physique, ou bien votre père ne prenait pas ses responsabilités, vous ne supportez pas maintenant les situations dans lesquelles on élève la voix, ou bien, vous ne pouvez vous empêcher, lorsque vous êtes dans votre conviction, de hausser le ton. De la même façon, vous êtes agacé lorsque vous observez des personnes qui fuient leurs responsabilités. Peut-être d’ailleurs, vous êtes-vous engagé dans un chemin où vous en prenez beaucoup. Un autre exemple : Vous avez été élevé par un père qui manquait d’autorité et ne savait pas vous cadrer. Consciemment ou inconsciemment, vous avez estimé qu’il ne jouait pas son rôle. Vous avez ainsi tendance à être autoritaire ou vous ne l’êtes pas du tout comme était votre père avec vous. Votre père ne communiquais pas, par exemple. Il vous est difficile en tant qu’adulte de parler de ce qui vous est intime. On pourrait multiplier les exemples et vous pourriez passer de longs moments à réfléchir sur les traits de caractère, les qualités et défauts que vous lui attribuez et ce qu’il vous a transmis parfois à votre corps défendant. Ce qui est indéniable, c’est que l’empreinte du père existe en vous et qu’elle a singulièrement défini un certain nombre de caractéristiques qui vous composent, soit par adhésion, soit par réaction.

Mais le but aujourd’hui n’est pas d’en faire une nième analyse psychologique ou émotionnelle. L’intérêt de cette période repose sur le fait que la relation que vous avez établi avec l’énergie du père sous-tend votre perception du rapport corps/esprit que ces éléments induisent et ce que vous en percevez et la façon dont ils conditionnent votre perception de la spiritualité dans votre quotidien. Il n’est évidemment pas question, dans ces lignes, d’entrer dans un débat métaphysique. La spiritualité n’est pas le rapport ou la croyance en une religion quelconque. Les actes de foi appartiennent à chacun et nul ne peux s’ériger comme « guide » de conscience. Néanmoins, il est important de s’interroger sur le sens des choses, notamment dans une période de si intense mutation que celle d’aujourd’hui. « Ma vie est-elle tournée vers un matérialisme outrancié ou est-ce que je tente, à travers mon parcours et les décisions qui le jalonnent, de trouver un « sens » des choses et d’être le plus juste et le plus honnête possible par rapport à moi-même.

Habituellement, vous vous posez ce type de question lors des grandes crises existentielles de votre vie, puis la routine reprends le dessus lorsque la crise s’éloigne et vous êtes souvent repris par le rythme de la vie quotidienne. Le fréquence énergétique de ces six jours permet d’aborder les choses différemment. C’est une période de mutation propice à installer une certaine forme d’harmonie. La Couleur Violet est l’énergie de transmutation et de passage, c’est-à-dire de mutation de vie ou de changement de point de vue. Transmuter signifie changer d’état instantanément, sans aucune progressivité. Vous étiez dans un état de pensée ou d’être, et l’instant d’après vous êtes et vous pensez différemment. En quelque sorte comme un « miracle », ce qui me permet de faire une transition sur l’aspect spirituel de la couleur Violet.

Sur le plan énergétique, vous serez ainsi poussé, ces jours-ci, vers une puissante nécessité de clarification de votre positionnement par rapport au plan spirituel. L’énergie de la couleur Argent vous apporte la capacité de regarder et de comprendre clairement les mécanismes qui régissent les lois au sein desquelles vous évoluez et la façon dont vous percevez votre existence. Elle apporte également une grande sérénité et le rayonnement de la lumière présente en vous qui favorisera des temps d’introspection.

L’activation énergétique de cette période peut générer un profond besoin de clarification du rapport que vous entretenez avec votre père. Pourquoi ?

Tout simplement parce que la fréquence du Violet est liée à celle de l’archétype du Père et que cet archétype est celui qui véhicule la notion de « valeur ». Quelles sont vos valeurs ? Sont-elles le vôtres, celles que vous avez construit durant votre parcours de vie, ou sont-elles celles que vous avez hérité de votre père ou de votre famille ? Y avez-vous réfléchi ? Et si vous avez opté pour les valeurs que prône votre famille, y avez-vous réellement réfléchi et faites vôtres, ou vous êtes-vous simplement laissé glissé dans le cadre familial ? Evidemment, il n’y a pas de « bonne »  ou de « mauvaise » réponse. Il est simplement d’un grand intérêt pour vous de mieux vous connaître en posant l’attention dessus.C’est la raison pour laquelle je posais ces questions sur votre rapport au père et son énergie. Cette période est une des périodes annuelles de passage dans cette énergie. Elle permet de reconsidérer fondamentalement votre rapport au père, non pas en l’abordant sur le plan émotionnel, comme nous le faisons habituellement, mais en observant tranquillement nos liens et empreintes avec celui-ci.

Votre perception spirituelle est reliée à cette fréquence. Si vous souhaitez poser une harmonie « spirituelle » dans votre vie, c’est-à-dire installer du « sens » (encore une fois quelles que soient vos options…) vous ne pouvez faire l’économie d’une réelle harmonisation de votre rapport au père (qu’il soit vivant ou décédé ne change rien à la question). Par effet de résonance, ce rapport se trouve en corrélation profonde avec celui de votre cheminement spirituel. L’idée que vous avez du « Père Divin » ou d’un être suprême, ou simplement du cosmos, et le positionnement qui en découle, notamment dans votre rapport à l’autorité, à la hiérarchie et à la Loi sont contenus dans cette fréquence. Si vous n’avez pas encore intégré cette énergie, il est possible que vous viviez des évènements vous interpelant dans ces différents aspects. Ils peuvent revêtir un caractère émotionnel, voire même passionnel, selon l’intensité de ce que vous avez à observer. Ces six jours peuvent être l’occasion pour vous de pacifier un espace de conflit qui subsiste en vous depuis longtemps. Au choix : les sujets concernant le père, l’autorité, la justice, l’engagement, la rébellion, la loi, etc.

Nous cultivons fréquemment un certain nombre de non-dits dans les rapports que nous entretenons avec le père, le domaine spirituel et la religion dans notre histoire familiale personnelle. Il convient donc d’aborder ce qui vous est proposé avec un grand détachement, sans pour autant « escamoter » quoique ce soit. Le maître-mot de ce processus est clarification. Tout ne peut donc qu’être bon pour vous.

Les personnes possédant cette combinaison de couleurs dans leur Chromotem sont ouvertes à des états de conscience modifiés. Ils possèdent donc une vision élargie des choses, ou si la fréquences n’est pas intégré, ils sont têtus et fermés à de nouvelles idées, notamment si elles ne sont pas en lien avec leur éducation. Ils aspirent à clarifier leur rapport avec le « sens des choses » et sont souvent en quête de sens, donc des chercheurs. Ils disposent en corrélation avec cette énergie de grandes capacités de mutation et ressentent fréquemment le besoin de clarifier leurs positions et la nature de leur engagement dans la vie.

Le Parfum de Couleur n°13 Argent vous aidera dans cette clarification et ajustera toutes les fréquences que vous mettez en mouvement lorsque vous transmutez certaines énergies. Le Parfum de Couleur n°11 Violet vous apportera une connexion avec le spirituel, facilitera les compréhensions et des états de conscience modifiés et facilitera les énergies de passage.

Le Chromotem constitue une cartographie personnalisée de l’être composée de treize clés bi-chromiques définissant le profil chromatique et énergétique de l’individu et permettant de comprendre les caractéristiques, potentialités et difficultés du fonctionnement quotidien. Chaque clé vit sa pleine activité durant 6 jours de l’année. Attention pour des raisons techniques le paiement par CB ne fonctionne pas. Seuls les paiements par chèque ou par virement sont possibles à DB Consulting La Rouderie 24200-VITRAC . Commandes sur : www.chromotem.com 

blog :danielbriezblog.com . Si vous voulez être informé des nouvelles publications de Daniel Briez, cliquez sur « suivre » en haut à gauche de la page d’accueil du blog. 
Formation professionnelle :
www.institutdeletremajuscule.com

Consultations avec Daniel Briez : sur rdv danielbriez1313@gmail.com
Formation « Chromotem, couleurs, énergétique » du 15 au 21 aout 2020
Renseignements : briezdaniel1313@gmail.com Tel : 06 80 18 76 96

 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 Commentaires

LA TERRE EST UN « MERDIER »


Depuis de nombreuses années, je m’interroge sur le sens de la présence de l’Humanité sur cette planète. L’homme a démontré depuis longtemps, les plus beaux et les plus vils aspects de sa présence sur cette terre. Lorsque l’on prend du recul par rapport aux mille évènements qui se produisent chaque jour, on peut s’interroger sur le peu de conscience qui prédomine à ses choix et surtout, on ne peut que constater l’incohérence dont il fait preuve dans ses actes, notamment ses actes fondateurs. Comme si le ferment de l’auto-destruction était inhérent à chaque individu et que, souvent, bien trop souvent, cette pulsion l’amenait à choisir la voie la plus déséquilibrée (par rapport à lui-même bien évidemment), la plus désastreuse dans ses choix quotidiens par rapport à l’accomplissement de lui-même.

Pourtant l’amour est l’énergie dominante de cette terre. Il n’est qu’à regarder de quelle façon une mère ou un père regarde son enfant pour comprendre que l’amour est omniprésent dans chaque individu. Tout être, quel qu’il soit, a reçu l’amour à un moment donné de son existence. Chaque être aspire ainsi à rencontrer l’amour dans sa vie et à en faire son énergie dominante.

Pourquoi alors tellement peu d’êtres s’avèrent capables de poser cela concrètement dans leur vie quotidienne ?

Probablement parce que nous vivons dans une société qui s’est fourvoyée dans des valeurs qui ont été instaurées pour diriger la richesse matérielle vers un tout petit nombre d’individus. Cela a commencé à travers le pouvoir politique des rois accaparant les biens matériels au profit de leur tribu. Ensuite, les religions ont suivi le même itinéraire, privilégiant le développement de leurs propres systèmes économiques pour développer un prosélytisme leur permettant d’accroitre, génération après génération, leur influence sur le pouvoir temporel. Ce mouvement a créé une immense confusion entre positionnement temporel et conscience spirituelle. A tel point que l’homme de la rue, celui qui ne connaissait pas les arcanes du pouvoir, s’est progressivement perdu dans une évaluation des choses l’amenant à entrer dans des schémas directeurs n’offrant plus la possibilité de construire une trajectoire conforme à son ressenti et surtout à son bien-être.

C’est alors que chacun est entré dans une course à la matérialité prônant l’acquisition de biens matériels comme une « religion ». Aujourd’hui, on mesure plus la réussite d’un homme à sa réalisation dans le domaine matériel que dans l’observation des valeurs morales ou spirituelles qu’il véhicule. C’est ainsi que l’Homme a créé un véritable cloaque énergétique sur cette terre.

Bien sûr, et heureusement, subsistent dans notre société des ilots de conscience. Il est vrai que ces êtres sont muselés dans leur expression. Il est fini le temps où un Jésus pouvait devenir un Christ et influencer la trajectoire d’une grande partie de l’Humanité. Si Jésus émergeait aujourd’hui parmi nous, il serait traité de doux rêveur, voire de fomenteur de secte, et très rapidement, on le ferait taire au nom de la salubrité publique.

Alors les hommes de bonne volonté de cette terre se taisent. Ils agissent dans les limites de leur sphère et attendent que l’immense majorité des êtres endormis par les illusions de nos médias s’éveillent et demandent des comptes à leurs dirigeants.

street art in Buenos Aires Photo Serge BRIEZ

street art in Buenos Aires Photo Serge BRIEZ

Pourtant le système ploutocratique, qui est maintenant le système dominant de notre planète, démontre grandement ses limites, ses injustices et ses non-réponses. Mais qui aujourd’hui peux s’élever contre une telle puissance ? Personne.

 Alors cela se traduit, la plupart du temps, par une incapacité du plus grand nombre, et cela dans la plus parfaite bonne foi car peu d’êtres sont foncièrement pervertis, a se regarder. Tout est toujours la « faute » de l’Autre, la « faute » du système, la « faute » du patron ou de l’épouse, la « Faute ». Quand arrivera le temps où le plus grand nombre sera capable de dire: « Ma vie ne me convient pas. Elle est telle que je l’ai créée. Qu’est-ce que j’ai à comprendre pour que je puisse m’épanouir ?

Car telle est la question. La capacité de se remettre en question, dans chaque parcelle de notre vie quotidienne, chaque fois que nous sentons les choses « grincer » autour de nous, chaque fois que l’insatisfaction émerge de nos tripes. Qu’est-ce que j’ai à comprendre?

Si nous faisons cela, alors émerge la capacité inhérente en chacun d’entre nous de comprendre ce que la vie nous apporte, de comprendre que chaque évènement est porteur de conscience, de comprendre que derrière tout cela subsiste une seule et unique énergie: celle de l’amour.

Alors qu’attendons-nous?

Allons-nous laisser notre terre devenir un mouroir, ou décidons-nous d’en faire un espace de liberté et de partage reposant sur la mise en phase de ce que nous sommes avec les évènements que nous créons chaque jour?

Telle est la question que nous pose notre terre aujourd’hui.

Buenos Aires, Photo Serge Briez

Buenos Aires, Photo Serge Briez

, , , , , , ,

1 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :