LE DETACHEMENT ET LA VACUITE SONT DES MYSTERES POUR VOUS ?


Couleurs Bleu Pâle : Or Pâle : l’énergie du Bouddha

Comment les mettre en place au quotidien et les vivre.

L’énergie de la période du 2 au 7 juillet 2020

Phrase-clé : « J’observe qui je suis. »

On vous parle souvent du détachement et de la vacuité en utilisant des « concepts » difficiles à appliquer dans votre quotidien. Cela semble être du domaine de la métaphysique, du spirituel ou de la religion, ou faisant partie d’une discipline difficile à mettre en place face à l’agitation de votre mental et la pression de la vie quotidienne. Il n’en est rien. Cet article tente de vous donner quelques clés pour parvenir à mettre en place cette énergie et vous créer ainsi un espace de tranquillité.

Conseils Parfums de Couleur :

Le Parfum de Couleur n°9 Bleu vous apaisera et calmera vos tensions et vos anxiétés. Il vous permettra de constater que l’espace de paix en vous est bien plus présent que vous ne le pensiez. Le Parfum de Couleur n°5 Or facilitera votre « regard intérieur », vous aidera à connecter les sensations physiques générées par votre identité profonde et vous permettra de mieux prendre conscience de vos caractéristiques identitaires. Le Parfum de Couleur n°12 Blanc renforcera l’action des deux précédents Parfums, éclaircira vos ressentis et les renforcera. 

Détachement et vacuité, des concepts mal compris

La combinaison des deux couleurs de cette période apporte le détachement. Il constitue le moyen d’entrer dans la vacuité. Les concepts de vacuité et de détachement sont souvent mal compris. Ordinairement, ils sont considérés comme une forme de passivité ou d’indifférence, le fait de ne pas s’impliquer dans les évènements, une certaine « froideur » en quelque sorte, même parfois, le fait de ne pas prendre ses responsabilités. En fait, ces énergies constituent l’espace de paix et de communication avec votre identité profonde qui vous permet d’observer ce qui vous compose, ce qui vous entoure et les évènements, avec une certaine distance, sans entrer dans une implication émotionnelle. 

Difficultés de connexion avec l’identité profonde 

Le premier barrage vous coupant de cet espace est créé par les croyances qui altèrent le contact avec l’identité profonde. Le principe-même de l’identité profonde est souvent mal perçu. Il est entaché des peurs issues de la croyance qui consiste à penser qu’en connectant votre identité profonde, vous vous connectez avec l’inconscient qui, par définition n’est pas « contrôlable ». Selon cette croyance, vous prendriez ainsi le risque de vous enliser dans les « territoires sombres », voire destructeurs de vous-même. Ainsi est-il préférable de ne pas approfondir, ou pour le moins, ne pas trop aborder la connaissance de ces territoires inconnus, pensez-vous.

Les jugements que vous portez sur vous-même

Le deuxième barrage est composé de tous les jugements que vous portez sur vous-même. Vous êtes ce que vous êtes. Il n’y a aucun jugement de valeur à poser sur le moindre parcelle de vous-même, même si une fraction de ce que vous êtes ne semble pas « correcte » au regard de principaux moraux ou sociétaux. Ces jugements sont générés par des « modèles » que vous avez fait vôtres, modèles familiaux, sociaux, religieux qui vous ont semblé vous correspondre. Mais vous ne pouvez être un modèle. Aucun modèle ne correspond à vos codes identitaires. Aucun humain n’est similaire à un autre. Alors comment adopter un modèle sans se contraindre ou abandonner une partie de soi-même. Vous ne pouvez être que vous, même si vous choisissez certaines valeurs morales. Chacun détient sa part d’inconnu, d’obscurité. Elle est précieuse car c’est de ce « terreau » que naissent les nouvelles expériences et les prises de conscience qui alimentent votre évolution.

Point de départ de la compréhension de soi

L’abandon du jugement et le détachement émotionnel face à ce que vous observez, constituent les véritables points de départ de la compréhension de vous-même. Cela ne signifie pas pour autant abandonner vos valeurs. Cela implique d’observer en vous les aspects que vous souhaitez améliorer sans pour autant les juger, simplement parce qu’ils sont inconfortables et que vous préféreriez les changer. Cela s’appelle l’évolution.

Percevoir votre identité profonde, les pièges

Comprendre qui vous êtes (votre identité) ne signifie pas pour autant vous lancer dans une élaboration intellectuelle de ce que vous êtes. Vous construisez trop fréquemment un édifice nommé « connaissance de soi » qui méconnaît des aspects essentiels de votre être, tout simplement parce que cette construction omet l’étape préalable et indispensable : être en paix avec toutes les parties de vous-même, même celles qui ne vous font pas plaisir. Ne pas respecter ce stade préliminaire (peu d’humains posent ce préalable), a pour conséquence de vous couper des ressentis physiques de ce que vous êtes intérieurement. Vous compensez alors cette absence de sensations par l’élaboration d’une perception « intellectuelle » et mentale de votre identité, mécanisme caractéristique de la culture occidentale. Cette intellectualisation de l’être oblitère toutes perceptions des choses et altère gravement la vision que vous avez de vous-même et de votre monde. 

L’écoute de soi

L’énergie de cette période propose d’entrer dans un espace d’observation qui peut parfois être vécu comme une forme de passivité. Cet espace établit simplement une interaction entre l’observateur et l’observé, les deux facettes de votre être. En vous appuyant sur cette énergie, l’attitude d’écoute intérieure est débarrassée de toute intention initiale et vous permet de découvrir les particularismes qui vous composent et les expérimenter dans la plus totale acceptation de ce que vous êtes. 

Guerre et paix ne sont pas opposés

Vous allez alors découvrir une autre croyance mise en évidence par cette énergie de grande tranquillité, qui consiste à penser que la paix est l’opposé de la guerre. Cette croyance est totalement erronée. En pensant que la guerre est l’opposé de la paix, vous installez en vous la croyance corollaire qui consiste à penser que vous ne pouvez pas trouver la paix tant qu’il existe la moindre parcelle de conflit ou de colère en vous. Or le conflit, ou plutôt les points de tension qu’il met en évidence, est le seul moyen dont vous disposez, en tant qu’être humain, pour entreprendre de nouvelles expériences et ainsi découvrir de nouvelles choses. Autant dire que le conflit est le moteur de l’évolution. Si vous adhérez à cette croyance et que vous combattez les tensions qui sont présentes en vous, vous ne pourrez jamais être en paix. Il n’existe pas d’antinomie entre les deux états. Ils constituent les deux faces d’une même réalité. 

Se détacher de l’idée de soi-même

Prendre une simple distanciation dans l’idée que vous vous faites des choses, désamorce une grande part des fantasmes intellectuels que vous élaborez lorsque vous vous préoccupez de savoir qui vous êtes. En laissant simplement s’installer les choses en vous et en les observant, détaché du contexte émotionnel, vous permettez la mise en place d’un espace de détachement qui vous permet d’entrer réellement en contact avec ce que vous êtes.

Crise identitaire : une possibilité

Que va-t-il se passer durant la période du 2 au 7 juillet ? 

Il est possible que ce temps soit le point de départ d’une véritable crise identitaire. Des évènements peuvent venir vous interpeler sur la vision que vous avez de vous-même avec pour effet de prendre conscience, parfois brutalement, de l’absence de véritables fondements dans l’idée que vous avez de vous-même. Vous pouvez même éprouver la sensation vertigineuse de ne plus savoir qui vous êtes et vous retrouver face à un vide indicible. Il est terrible, un jour, de se demander « Qui suis-je ? », et de ne rien avoir à répondre. 

Cette période vous permet d’entrer dans un champ de perception où vous comprenez que l’identité que vous pensez avoir connecté est une forme de perception placée principalement sur une vision émotionnelle de ce que vous êtes et des fonctionnements qui en découlent. Vous percevez que cette vision peut être puissamment construite, qu’elle occupe tous les domaines de votre existence sans pour autant reposer sur de véritables fondements. La puissance d’élaboration n’est en rien gage de vérité. Il peut en résulter une crise identitaire, ou, pour le moins, un questionnement profond sur le sens de ce que vous êtes et de ce que vous avez à faire de votre vie.

Vous découvrir

Si vous vous êtes déjà longuement posé ces questions, cette période est particulièrement favorable pour découvrir de nouvelles facettes de votre être. Vous pouvez ainsi appréhender le véritable sens de la compassion. La compassion est ordinairement regardée comme une forme d’amour inconditionnel qui ne juge pas et se place en empathie avec tout ce qu’elle rencontre. C’est est une vision de la compassion superficielle. Le mécanisme qui commande la compassion consiste à ressentir dans chaque fibre de votre corps que tout ce qui vous interpelle chez l’Autre. Tout ce qui vous dérange, tout ce qui vous meurtrit et vous révolte ne constitue que la simple résonance de vos propres souffrances. Il vous est alors impossible de juger l’Autre puisqu’il n’est que l’image de ce que vous êtes vous-même. Vous ne pouvez alors que l’aimer car vous comprenez dans votre propre chair les souffrances qu’il vit lui-même. La compassion devient alors le principal levier de mise en place du détachement et de la connaissance de soi.

Méthode pour développer la vacuité et le détachement

Que vous propose l’énergie de cette période, véritable processus de connexion avec vous-même ?

  • Abandonnez la conception émotionnelle que vous avez de votre propre identité.
  • Abandonnez les croyances familiales, religieuses ou sociales qui vous maintiennent en état de dépendance émotionnelle et découvrez la véritable nature de ce qui vous habite.
  • Pour ce faire, découvrez la présence de la paix en vous et la façon dont celle-ci possède la possibilité de cohabiter avec des états de tension qui vous habitent, même s’ils sont de l’ordre de la colère ou de la révolte.
  • Découvrez la nature du détachement et de la compassion et observez combien cette prise de distance dans les choses et cette absence de jugement vous font du bien.
  • Découvrez que la croyance qui consiste à prendre que vous n’existez pas si vous ne vibrez pas émotionnellement est erronées, et découvrez, à travers la vacuité, un autre rapport aux émotions, les rendant plus riches, plus colorées et plus créatives. Elles vous apportent alors un plaisir incommensurable.

Bleu Pâle / Or Pâle dans votre Chromotem

On dit de cette combinaison de couleurs qu’elle symbolise l’énergie du Bouddha. Si vous la possédez dans votre Chromotem, depuis votre naissance vous captez combien l’émotion peut altérer la perception des choses qui vous entoure. Vous vous sentez naturellement serein sans pour autant renier les aspects de vous-même qui vous dérangent et que vous souhaitez améliorer. Vous n’en faites pas pour autant une urgence. Les choses se posent dans l’ordre des choses, sans urgence et vous ne vous jugez pas. La difficulté de cette combinaison est que vous ne comprenez pas toujours que le monde soit si agité par les émotions et que ces émotions fassent prendre autant de décisions irréfléchies et hasardeuses. On dit de vous que vous êtes un « sage », ce qui ne vous met pas pour autant à l’abri des blessures ou des déceptions. www.chromotem.com

Le Chromotem constitue une cartographie personnalisée de l’être composée de treize clés bi-chromiques définissant le profil chromatique et énergétique de l’individu et permettant de comprendre les caractéristiques, potentialités et difficultés du fonctionnement quotidien. Chaque clé vit sa pleine activité durant 6 jours de l’année. Attention pour des raisons techniques le paiement par CB ne fonctionne pas. Seuls les paiements par chèque ou par virement sont possibles à DB Consulting La Rouderie 24200-VITRAC 

Contacts avec l’auteur

Pour obtenir une consultation avec Daniel Briez : en vision-conférence ou sur rdv à Paris ou Sarlat, écrivez à : briezdaniel1313@gmail.com 

Le blog : danielbriezblog.com . Si vous souhaitez être informé des nouvelles publications de Daniel Briez, cliquez sur « suivre » en haut à gauche de la page d’accueil du blog. 

Formation professionnelle: www.institutdeletremajuscule.com

Formation « Chromotem, couleurs, énergétique » du 15 au 21 aout 2020
Renseignements : briezdaniel1313@gmail.com Tel : 06 80 18 76 96

, , , , , , , , ,

  1. #1 par cyrillegarcia le 2 juillet 2020 - 2 h 09 min

    Merci Daniel … une vision que je vis et
    partage 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :